Le soleil enfin installé sur la piste de Phillip Island a non seulement chauffé la piste australienne mais aussi les esprits dans un peloton de Moto3 qui nous a réservé une course virile et pleine de rebondissements. Le drapeau rouge a même dû être sorti après un impressionnant accrochage mettant en cause Migno, McPhee et Bastianini. Après le second départ, c’est finalement Binder qui a arraché le morceau.

Voici les références disponibles :

Phillip Island Moto3

2015

2016

FP1 1’37.209 Miguel Oliveira  1’49.589 Nicolo Bulega (pluie)
FP2 1’37.531 Jorge Navarro 1’54.692 John Mc Phee (pluie)
FP3 1’36.519 Brad Binder 1’45.429 Francesco Bagnaia (mixte)
QP 1’36.180 Danny Kent 1’37.696 Brad Binder
WUP 1’36.437 Danny Kent  1’37.558 Andrea Locatelli
Course Oliveira, Vazquez, Binder
Record 1’36.050 Alex Marquez 2014

 

Le premier départ donné, on se souvenait que le Champion du Monde Brad Binder n’avait gagné qu’une seule fois cette année en partant de la position de pointe. C’était à Misano. La cinquième occasion allait-elle lui sourire ?

En attendant, dès le premier virage, les chutes et bousculades commençaient. Darryn Binder, Khairul Idham Pawi, Joan Mir et Juanfran Guevara se retrouvaient d’abord les quatre fers en l’air. Ils étaient suivis quelques tours plus tard par Fabio Di Giannantonio, Francesco Bagnaia et Gabriel Rodrigo.
Aron Canet se mettait quant à lui seul par terre, pour la septième fois de l’année alors qu’entre Nicolo Bulega et Fabio Quartararo, on se faisait des politesses, au détriment du jeune Italien.

Le peloton était ainsi sous haute tension jusqu’à l’accident spectaculaire entre Andrea Migno, Enea Bastianini et John McPhee. Les deux derniers cités étaient percutés par les motos et l’inquiétude était du côté de l’Ecossais cependant déclaré conscient.
Le drapeau rouge mettait fin à cette partie agitée.

 

 

Lors de mise en place de la nouvelle grille de départ, on notait un Fabio Quartararo à nouveau dernier, alors que les autres concurrents conservaient leurs positions acquises en course.

depart-2

Un crève-cœur pour le Français tout de même remonté second avec talent et autorité. Mais les pénalités, dit l’article 1.26.5 du règlement, doivent être respectées en cas de nouveau départ, tant que la course n’a pas franchi plus de 50% de sa distance.

14793992_1555291381163277_2123434119_n

Pour le coup, celle de Fabio pour cause de boitier électronique non conforme a compté double…
Jules Danilo, quant à lui reprenait le combat cinquième.

Une belle position devant son équipier Niccolo Antonelli qui inaugurait la nouvelle série de chutes dès les premiers virages de cette seconde mi-temps qui ne sera pas plus favorable au team VR46 que la première. Lorenzo Dalla Porta, en effet, était rappelé dans l’allée des stands pour une pénalité sanctionnant un départ anticipé.

Un qui n’a pas raté son envol a été un Brad Binder qui a carrément pris la poudre d’escampette suivi à distance respectable par Andrea Locatelli. La dernière bataille mettait aux prises le reste de la meute pour le gain de la dernière marche du podium. Une lutte où il était qu’il n’y aurait pas de prisonniers, les seize pilotes en lice ne voulant rien lâcher. Jorge Navarro et Gabriel Rodrigo l’apprendront à leurs dépens.

Cette troisième place sera finalement arrachée par Aron Canet devant le frère du vainqueur Darryn Binder. Deux pilotes qui avaient chuté lors du premier départ. Livio Loi est dans le top 5 alors que côté Français, c’est un peu la soupe à la grimace. Jules Danilo termine neuvième alors qu’il avait atteint la troisième position, tandis que Fabio Quartararo malgré ses efforts, ne peut faire mieux que douzième après avoir ralenti d’une seconde au tour en seconde partie de course. Nouveau problème technique ?

 

 

Phillip Island Moto3 Course : Classement compilation crash.net

1. Brad Binder RSA Red Bull KTM Ajo (KTM) 16m 22.009s
2. Andrea Locatelli ITA Leopard Racing (KTM) 16m 27.946s
3. Aron Canet SPA Estrella Galicia 0,0 (Honda) 16m 31.603s
4. Darryn Binder RSA Platinum Bay Real Estate (Mahindra) 16m 31.651s
5. Livio Loi BEL RW Racing GP BV (Honda) 16m 31.689s
6. Jorge Martin SPA Pull & Bear Aspar Mahindra Team (Mahindra) 16m 31.759s
7. Marcos Ramirez SPA Platinum Bay Real Estate (Mahindra) 16m 32.005s
8. Hiroki Ono JPN Honda Team Asia (Honda) 16m 32.124s
9. Jules Danilo FRA Ongetta-Rivacold (Honda) 16m 32.151s
10. Bo Bendsneyder NED Red Bull KTM Ajo (KTM) 16m 32.367s
11. Adam Norrodin MAL Drive M7 SIC Racing Team (Honda) 16m 32.456s
12. Fabio Quartararo FRA Leopard Racing (KTM) 16m 32.578s
13. Tatsuki Suzuki JPN CIP-Unicom Starker (Mahindra) 16m 32.691s
14. Philipp Oettl GER Schedl GP Racing (KTM) 16m 32.988s
15. Maria Herrera SPA MH6 Team (KTM) 16m 35.772s
16. Albert Arenas SPA Peugeot MC Saxoprint (Peugeot) 16m 35.830s
17. Lorenzo Petrarca ITA 3570 Team Italia (Mahindra) 16m 50.306s
18. Fabio Spiranelli ITA CIP-Unicom Starker (Mahindra) 17m 4.045s
19. Lorenzo Dalla Porta ITA SKY Racing Team VR46 (KTM) 17m 12.463s
20. Matt Barton AUS Suus Honda (FTR Honda) 17m 45.455s
Gabriel Rodrigo ARG RBA Racing Team (KTM) DNF
Jorge Navarro SPA Estrella Galicia 0,0 (Honda) DNF
Stefano Valtulini ITA 3570 Team Italia (Mahindra) DNF
Niccolò Antonelli ITA Ongetta-Rivacold (Honda) DNF

Nicolo Bulega ITA SKY Racing Team VR46 (KTM) DNS
Andrea Migno ITA SKY Racing Team VR46 (KTM) DNS
John McPhee GBR Peugeot MC Saxoprint (Peugeot) DNS
Joan Mir SPA Leopard Racing (KTM) DNF
Francesco Bagnaia ITA Pull & Bear Aspar Mahindra Team (Mahindra) DNF
Khairul Idham Pawi MAL Honda Team Asia (Honda) DNS
Enea Bastianini ITA Gresini Racing Moto3 (Honda) DNS
Fabio Di Giannantonio ITA Gresini Racing Moto3 (Honda) DNS
Juanfran Guevara SPA RBA Racing Team (KTM) DNS
Jakub Kornfeil CZE Drive M7 SIC Racing Team (Honda) DNS

Tous les articles sur :