C’est la tête dans les étoiles ceinte de sa cinquième couronne de carrière qu’arrive en Australie un Marquez euphorique. A Phillip Island ce week-end, il aura tout de même un job à faire : celui d’assurer le titre constructeur à son employeur et la consécration pour ce team lui aussi engagé dans un championnat.

Pour autant, il y a fort à parier que cette fois l’homme de Cervera se lâchera. Le bon père de famille vu jusque-là cette année devrait s’effacer pour redevenir l’enfant turbulent que l’on connaît. Le tout sera de savoir si ce retour aux sources perturbera ou non l’affaire de famille qui s’annonce chez Yamaha entre Rossi et Lorenzo.

« C’est fantastique d’arriver à Phillip Island débarrassé de la pression du championnat, surtout que c’est l’un de mes tracés préférés avec Austin et Aragon » prévient MM93. « Ce circuit est rapide et on y éprouve toujours du plaisir en y pilotant. Il faudra se méfier de la météo car en cette période de l’année, il y a du vent et il y fait froid. Ce sont deux éléments que vous ressentez vraiment, surtout au bout de la ligne droite des stands. Il faut régler la moto de façon à ce qu’elle soit aussi stable que possible ».

« Nous essaierons de gagner d’autres courses avant la fin de cette saison et il faut aussi penser aux titres chez les constructeurs et les teams ». Marc Marquez a remporté le Grand Prix d’Australie l’an dernier après avoir signé la pole-position. Il est aussi le vainqueur des deux dernières courses disputées. Il compte cinq réalisations à ce stade de la saison. Pedrosa blessé et convalescent depuis le Motegi, son équipier sera cette fois Nicky Hayden, le Champion du Monde 2006 avec le HRC.

Tous les articles sur : Marc Marquez