Pol Espargaró n’avait plus arpenté une première ligne de MotoGP depuis le Grand Prix de France 2014. Troisième à Phillip Island, il suit son rival dans la cour des pilotes satellites Crutchlow, mais il sauve aussi l’honneur de Yamaha qui n’a pu compter sur ses pensionnaires officiels.

A peine descendu de sa Yamaha Tech3, il s’est confié au micro du site MotoGP.com

Pol Espargaró : « C’était difficile car on était dans l’inconnu. On ne savait pas quand la pluie allait arriver, ça relevait du pari. Il y avait des nuages menaçants. Je suis d’abord parti avec des intermédiaires et après deux ou trois tours j’ai décidé de monter les slicks. On a amélioré nos chronos au fur et à mesure et on a fini avec ce bon résultat ».

Tous les articles sur : Pol Espargaro