A peine le temps de partiellement se recaler après la tournée Asie/Pacifique que les hommes du MotoGP sont déjà de retour à Valencia pour la dernière manche de cette saison 2016.

Les traits sont encore tirés et les voix un peu traînantes, mais les caisses de freight sont là, posées dans la pit-lane, et il faut donc les rentrer, les ouvrir, sortir les motos encore sales de leur course en Malaisie, les démonter jusqu’au moindre boulon, monter les box, les hospitalities, etc…

Bref, fatigue ou pas, le paddock s’est de nouveau transformé en fourmilière, sous un beau soleil mais un fort vent.

Demain est un autre jour…

Tous les articles sur :