A l’occasion de la présentation de ses équipes MotoGP, Moto2 et Moto3, le constructeur autrichien a braqué les projecteurs sur quatre des personnes décisionnaires qui ont fait qu’il est désormais le seul fabricant à avoir au moins une équipe officielle dans chacune des trois catégories.

Nous allons nous intéresser aujourd’hui à Pit Beirer, Directeur de la compétition de KTM, avant de mieux connaître ensuite Mike Leitner, le team manager MotoGP, et Stefan Pierer, le PDG, puis nous clôturerons cette petite série avec le fameux Aki Ajo.

Deuxième du mondial de motocross en 1999 derrière le Français Frédéric Bolley, Pit Beirer a également terminé quatre fois troisième sur Honda en 1997, 1998, 2000 et 2002, totalisant 7 victoires en Grand Prix, avant qu’à la suite d’un accident en course en 2003 il ne devienne paraplégique. A l’époque, c’était pour le motocross allemand l’équivalent de l’actuel Ken Roczen, Champion du Monde en 2011 dans la catégorie MX2, puis vainqueur du championnat AMA motocross catégorie 450 cm3 en 2014 et 2016. Pit Beirer est âgé de 44 ans, étant né le 17 octobre 1972 à Radolfzell, dans le Baden-Württemberg.

En 2013, Beirer était nommé responsable sportif de Husqvarna (filiale de KTM), puis il prenait la direction des activités de KTM en tout-terrain sous les ordres d’Heinz Kinigadner (Champion du Monde de motocross en 250 cm3 en 1984 et 1985) avant d’être nommé Directeur de la compétition pour le constructeur autrichien. Il est intéressant de noter que tous les responsables de la compétition chez KTM sont des hommes de terrain, depuis des décennies sur les circuits, comme Pit Beirer et Heinz Kinigadner, et également Mike Leitner, désormais team manager de l’équipe MotoGP et auparavant responsable technique de la Honda de Dani Pedrosa. Ce qu’il y a d’original dans cette pratique, c’est que les constructeurs choisissent au contraire en général comme responsable de leur service course quelqu’un du marketing, de la comptabilité, de la fabrication des scooters ou même de l’automobile.

beirer3

Bien que venu du motocross, Pit Beirer a très vite compris les arcanes des Grands Prix sur bitume car c’est un compétiteur dans l’âme. Gagner est ce qui compte, quelle que soit la discipline, car « qu’importe le flacon »… Au-delà de son expérience de pilote, Beirer a acquis petit à petit les méthodes nécessaires pour gérer des tâches aussi différentes que la technique, la logistique, la communication, et même les rapports avec la direction de l’entreprise, ce qui ne doit pas être facile tous les jours avec un patron comme Stefan Pierer. Mais déjà les deux hommes parlent allemand, tout comme Heinz Kinigadner et Mike Leitner, ce qui facilite les choses. Pour Beirer, « Nous avons déjà beaucoup d’expérience en compétition, mais arriver pour participer à ce niveau en MotoGP est une autre dimension pour toute notre entreprise. Mais nous aimons la pression parce que nous sommes des compétiteurs, donc ce n’est rien de spécial pour nous à gérer.

« Bien sûr, ces dernières semaines et ces derniers mois ont été une aventure et un énorme effort de toute la société, donc je dois dire merci à notre conseil d’administration et à M. Pierer pour avoir mis leur confiance en nous afin que nous soyons prêts à courir en MotoGP. Tout cela n’aurait pas été possible sans notre participation à toutes les autres disciplines dans lesquelles nous avons couru auparavant. Pour nous, c’est un rêve devenu réalité.

 beirer1

« Nous avons formé de jeunes pilotes dans toutes les disciplines, et nous restons solidaires d’eux, à travers les bons et les mauvais moments. Il était triste pour nous de former beaucoup de bons jeunes pilotes en Red Bull Rookies Cup, qui pouvaient ensuite aller en Moto3, mais c’était alors horrible de les perdre quand ils passaient en Moto2.

« Imaginez ce que cela aurait été si un Champion du Monde comme Brad Binder avait dû nous quitter. Maintenant que nous participons en Moto2, nous avons comblé l’écart, de sorte que nos jeunes talents peuvent rester avec nous tout au long de leur carrière et dans toutes les catégories. »

Pit Beirer en motocross, ici sur Yamaha :

beirer3-preview

beirer5-preview

Photos © Gold & Goose, Philip Platzer, Focus Pollution et Sebas Romero pour KTM / Beirer en action : Yamaha

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP