Durant cette période relativement moins riche en informations dans le paddock MotoGP, l’occasion est belle pour faire une place aux jeunes pousses qui rêvent d’y rejoindre un jour leurs idoles. L’une des premières étapes pour y parvenir est de participer au championnat de France Pré-Moto3,  « Objectif Grand-Prix ». Après les trois premières manches, une première hiérarchie se dessine au sein de cette catégorie.

C’est sur le mythique circuit Bugatti du Mans que la première confrontation avait lieu. Douze pilotes s’étaient donnés rendez-vous au guidon de leur Sherco, Moriwaki ou autres BMS.

Dès la première course, Clément Rougé prouvait qu’il entendait être le patron de la catégorie en s’imposant avec plus de 25 secondes d’avance sur Matthieu Grégorio. Après une lutte acharnée, c’est Joris Inguilla qui montait sur la dernière marche du podium.

Le départ de la seconde course était donné sur piste mouillée. C’est ainsi que le vainqueur de la veille se faisait piéger dès le premier tour. Clément Rougé laissait alors le champ libre à Matthieu Grégorio pour aller chercher sa première victoire. Nolan Mauchamp et Guillaume Jucha complétaient le podium.

Nogaro était le théâtre de la seconde manche du championnat, avec, comme à chaque fois, deux courses au programme. Après sa chute au Mans, Clément Rougé venait pour oublier son erreur. 28 et 40, correspondent au nombre de secondes d’avance qu’avait le numéro 45 à l’issue des deux courses. Une nette domination.
Matthieu Gregorio se contentait alors de la seconde place lors de la première course, alors qu’il chutait dans la deuxième.
Quentin Perez réalisait son premier podium de la saison en première course, alors que le second podium était complété par Théo Serriere et Joris Inguilla.

Etant aussi rapide que son rival lors des qualifications, la manche de Ledenon aurait dû être l’occasion pour Mathieu Gregorio de réduire l’écart au championnat… Si la malchance n’était pas venue jouer les trouble-fêtes.
Alors que la bataille faisait rage lors de la première course, Matthieu Gregorio était contraint de passer par les stands en raison d’une pénalité. Clément Rougé allait chercher sa quatrième victoire de la saison. Mathieu Gregorio parvenait néanmoins à prendre la seconde place devant le régulier Joris Ingiulla.

L’espoir de battre Clément Rougé à la régulière était de mise pour Matthieu Grégorio avant le départ de la seconde course. Espoir de court durée puisqu’après le tour de chauffe, il devait ramenait sa Sherco aux stands pour régler un ennui mécanique. Il parvenait néanmoins à terminer en troisième position, et réalisait le meilleur tour en course. Joris Ingiulla était une nouvelle fois sur le podium avec une seconde position.

Avec cinq victoires et un résultat blanc, c’est donc Clément Rougé qui domine le championnat avec 132 points, devant Mathieu Grégorio (106) et Joris Ingiulla (94). Ces derniers, progressant à chaque course, gardent cependant une chance d’aller coiffer la couronne à l’issue des huit courses restantes.

Tous les articles sur :