Beaucoup de pilotes sont tombés ce week-end sur le circuit de Misano, certains comme Marc Marquez plusieurs fois lors des essais, mais pas en course où le jeune pilote Honda réussissait à s’imposer au finish face à un excellent Danilo Petrucci. D’autres chutaient plusieurs fois pendant la course avant de devoir abandonner.

Certains comme Jorge Lorenzo ont ainsi été épargnés lors des essais, mais pas en course alors qu’il occupait la première position avec plus de 4 secondes d’avance. Il y a eu au total pendant les trois courses du Grand Prix un total de 55 chutes, dont 23 en Moto3, puis 23 également en Moto2, et enfin 9 en MotoGP.

Sur l’ensemble des trois jours du week-end italien, on arrive à un impressionnant total de 141 chutes, en ajoutant aux 55 des courses 33 le vendredi, 27 le samedi et 26 lors du warm up du dimanche matin. Le précédent record date du Grand Prix du Portugal en 2010 avec 130 chutes.

A Misano les pilotes étant tombés en Moto3 sont Bastianini (deux fois), Rodrigo, Atiratphuvapat, Suzuki, Kornfeil, Norrodin, Bendsneyder, Dalla Porta, McPhee, Antonelli (deux fois), Danilo Guevara, Martin, Bezzecchi (deux fois), Sasaki, Arbolino, Toba, Zannoni, Canet et Pulkkinen.

En Moto2, il d’agissait de Marini, Pasini, Baldassarri, Morbidelli, Mackenzie, Edgar Pons, Vierge, Navarro, Isaac Viñales, Siméon, Oliveira Fernandez, Lecuona, Locatelli, Joe Roberts, Nagashima (deux fois), Remy Gardner Angelis, Manzi, Nakagami et Corsi.

Enfin en MotoGP, on recensait Abraham, Crutchlow, Lorenzo, Baz (deux fois), Barbera, Aleix, Lowes et Rabat.

Il est à noter que sur l’ensemble des Grands Prix déjà disputés cette année, le nombre total de chutes est moins élevé que celui de l’année dernière, avec 781 (213 en MotoGP, 295 en Moto3 et 273 en Moto2), contre 1 062 à la même époque en 2016.

Source : tuttomotoriweb.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :