Après un premier article soulignant le manque d’intérêt des médias généralistes envers la moto, le site du Figaro (classé dans le Top 20 des sites français) continue sur sa lancée et enfonce le clou en publiant une interview de Johann Zarco sur le sujet.

Le pilote Yamaha Tech3 a bien conscience du rôle qu’il peut jouer en ce domaine, que ce soit par ses résultats dans la catégorie reine des Grands Prix, ou, à l’opposé mais complémentaire, en séduisant un public plus large de pratiquants dès le plus jeune âge (lire son interview complète ici).

Tout cela va évidemment dans le bons sens d’autant que Johann Zarco n’est pas seul dans sa démarche, Laurent Fellon travaillant actuellement activement à susciter l’intérêt des chaînes de télévision…

Johann Zarco: “Je suis concentré sur mes performances mais si je commence à comparer la reconnaissance en France par rapport à d’autres pays, je m’aperçois qu’il y a un énorme décalage. Après le premier titre, je comprenais qu’on me dise qu’il fallait en faire encore plus mais, malgré mon deuxième sacre en 2016, je m’aperçois que le problème reste le même. J’ai conscience du rôle de locomotive que j’ai aujourd’hui et je sais que de bons résultats engendreront de l’intérêt pour ce sport dans notre pays. La moto a incontestablement perdu en attractivité depuis quelques décennies en France. Elle donne l’impression parfois de mourir mais il n’y a rien d’inéluctable. Elle peut renaître.”

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3