Après quatre Grands Prix disputés cette saison, Suzuki ne peut se féliciter que d’un seul classement dans les points avec sa nouvelle recrue Iannone. C’était à Austin pour une septième place. L’Argentine s’est terminée avec une seizième position tandis que tant au Qatar qu’en Espagne, l’ancien de chez Ducati est parti à la faute. Les mines commencent à s’allonger du côté des patrons de la GSX-RR…

Des essais passés à tâtonner et un coup d’éclat improbable mais bienvenu, voilà ce qui est souvent le déroulé cette année des troupes Suzuki lors des essais. Andrea Iannone semble trouver la lumière dans les derniers instants, mais, hélas, elle ne reste pas allumée longtemps en course. Une frustration à nouveau vécue à Jerez.

L’Espagne sera donc un nouveau week-end à oublier pour Joe le Maniac. Et pourtant, il s’élançait d’une bonne cinquième position : « c’est une grosse déception car l’objectif était vraiment de ramener un bon résultat. Mais j’ai commencé à avoir des problèmes avec les pneus, aussi bien l’avant que l’arrière et les choses se sont compliquées »

Des pneus, il en a encore été beaucoup question à Jerez, et le sujet fait d’ailleurs rage chez Yamaha. Mais il y avait aussi un autre paramètre à prendre en compte : « on a souffert de la chaleur et c’est dommage parce que le samedi on avait une bonne adhérence, contrairement à dimanche où la piste était très glissante. J’ai perdu l’avant et j’ai chuté. Le début de course était bon, je suivais Márquez. Les quatre premiers tours étaient bons ». Sur les 27 proposés jusqu’au drapeau à damiers.

Le patron Davide Brivio ne cachait pas sa déception : « en partant de la seconde ligne, nous envisagions un bon résultat avec Andrea. Puis son rythme s’est ralenti, et il est tombé. Il n’attaquait pas au moment de sa chute. Il nous faut trouver ce qui n’a pas marché. Deux jours de tests nous attendent et nous verrons ».

La prestation a aussi été marquée par un contact avec Maverick Viñales : « ce sont des choses qui arrivent, je ne m’en plains pas. Il est arrivé trop tard sur moi et si je n’avais pas redressé la moto, on tombait tous les deux. Ça lui est arrivé à Jerez, ça m’est arrivé par le passé. Ce sont des choses qui arrivent quand on roule à 300 km/h avec des motos, même si l’habitude est de se plaindre des autres ».

Andrea Iannone est dix-septième au championnat avec neuf malheureux points. Prochaine échéance au Mans dès le 19 mai après le test à Jerez aujourd’hui.

#SpanishGP : Classement MotoGP

1. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 45m 26.827s
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 45m 32.963s
3. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 45m 41.594s
4. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 45m 44.428s
5. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 45m 49.740s
6. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 45m 51.383s
7. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 45m 51.786s
8. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 45m 54.548s
9. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 45m 58.060s
10. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 46m 5.509s
11. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 46m 7.806s
12. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 46m 10.026s
13. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 46m 10.038s
14. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 46m 14.791s
15. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 46m 18.106s
16. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 46m 35.712s
17. Takuya Tsuda JPN Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 46m 54.277s
Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) DNF
Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) DNF
Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) DNF
Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) DNF
Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) DNF
Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) DNF