Aprilia a incontestablement fait des progrès lors des dernières courses. Coïncidence ou pas, la RS–GP y disposait d’un nouveau châssis, sans doute depuis le Mugello.

S’agit-il de celui que nous avons photographié hier, ou bien est-ce encore une évolution plus récente ?

Impossible de répondre, mais toujours est-il que celui aligné à Brno ce week-end comporte des jambes de fixation moteur démontables, contrairement à la tradition de la marque qui, jusqu’à présent, en faisaient un élément à part entière du châssis. C’est-à-dire soudé.

Utiliser des jambes démontables permet d’en avoir plusieurs modèles de différentes rigidités afin de s’adapter au mieux aux besoins de chaque circuit.

Jusqu’à présent, ce concept n’était utilisé que par Suzuki en MotoGP, dans une version apparemment rivetée (voir les détails ici).