Chez Suzuki, on travaille tout azimut. Les ailerons, bien sûr, même si les appendices d’Hamamatsu font figure d’avortons face aux triplans du Baron orange, mais également l’électronique et des nouveaux pneus Michelin, avant et arrière, pour tenter de gagner les quelques dixièmes qui manquent à Maverick Vinales et Aleix Espargaro pour aller chatouiller les trois Fantastiques.

Davide Brivio – Team Manager: “c’est toujours utile quand nous avons la possibilité de rester sur un circuit pour analyser ce qui s’est passé durant le weekend de course et faire des comparaisons. Cela nous aide beaucoup à accroître notre connaissance dans tous les domaines techniques.
Avec Maverick, nous avons réussi à trouver des réglages différents qui nous auraient probablement été utiles dans la course d’hier. Nous avons travaillé avec un pneu avant que nous n’avions pas choisi pour ce weekend, alors que nous avons été en mesure de le faire fonctionner plus efficacement. Cela est utile car il s’agit du même pneu que nous allons avoir pour les trois prochaines courses.
Aleix a également trouvé des améliorations positives, toujours par les réglages, et il est maintenant régulièrement proche des meilleurs. Il était important pour nous de lui redonner confiance dans la moto; avec son équipe, il a travaillé intensément pour surmonter les difficultés qu’il a rencontrées durant la pré-saison, et je suis heureux de le voir à nouveau compétitif, comme il peut l’être.Pour en revenir aux pneus, nous avons également testé deux nouveaux pneus arrière et cela a été utile pour donner nos impressions à Michelin, dont ils se serviront pour les futurs développements. Après cette journée positive, nous avons gagné en confiance, donc il est plus facile pour nous de se projeter au Mans avec un nouvel enthousiasme.”

Maverick Viñales, 3ème, 1’39.536, 91 tours: “mon sentiment sur les ailerons est que leur aide n’est pas énorme, mais qu’ils peuvent certainement aidé dans certaines situations. Ils ne vont pas nous faire gagner des dixièmes au chrono, mais ils me permettent de piloter un peu plus à l’aise, et cela est d’une grande aide sur la distance d’une course.
Notre priorité était de travailler sur les réglages car j’ai besoin de réduire le patinage et de trouver une meilleure motricité  car Le Mans sera une piste très exigeante en termes de freinages appuyés et d’accélérations.
J’ai essayé les nouveaux pneus arrière mais, avant tout, je préfère le pneu avant tendre. Durant le weekend, nous n’avons pas pu obtenir la meilleure efficacité avec eux, donc nous ne les avons pas utilisés, mais aujourd’hui, avec de nouveaux réglages, ils fonctionnent très bien et nous essayerons de les utiliser plus fréquemment.”

Aleix Espargaro, 6ème, 1’39.682, 71 tours: “aujourd’hui, nous avons principalement essayé les ailerons après leur apparition en février, et nous avons fait un énorme travail sur les différentes possibilités de réglages. L’électronique est un autre domaine que nous avons approfondi puisque j’ai rencontré quelques problèmes de motricité, hier pendant la course, ce que nous avons essayé de résoudre.
Le point positif est que j’ai seulement utilisé trois pneus pour faire les 75 tours aujourd’hui, car nous avions besoin d’étudier plus en avant le potentiel de la GSX-RR quand les pneus sont vraiment usés, et les chronos ont confirmé que nous pouvions être performants, même dans ces conditions et avec un pneu arrière ayant déjà fait 25 tours.
J’ai essayé les nouveaux pneus avant Michelin et je ne me sens pas très à l’aise avec le nouvel intermédiaire; pour le moment, le pneu que nous avons utilisé en course (le même pour les 8 premiers pilotes) me semble avoir le plus grand potentiel et procurer les meilleures sensations.
Nous avons pu effectuer des comparaisons au sujet des ailerons; Ils n’apportent une énorme amélioration, mais ils aident un petit peu, et si nous pouvons  en tirer ne serait-ce qu’un tout petit avantage, cela valait évidemment la peine de les essayer.
Pour terminer, nos avions l’objectif de trouver une meilleure motricité arrière et il semble que l’on ait obtenu ce résultat. Cela me rend satisfait et confiant avant d’aller au Mans où la motricité sera très importante.”


Pos   Pilote Team Meilleur tour Ecart Tours
1 MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:39.313 11 / 91
2 LORENZO, Jorge Movistar Yamaha MotoGP 1:39.332 0.019 26 / 59
3   VIÑALES, Maverick Team SUZUKI ECSTAR 1:39.536 0.223   14 / 91
4 ROSSI, Valentino Movistar Yamaha MotoGP 1:39.632 0.319 50 / 52
5 PEDROSA, Dani Repsol Honda Team 1:39.646 0.333 65 / 76
6   ESPARGARO, Aleix Team SUZUKI ECSTAR 1:39.682 0.369   8 / 71
7 CRUTCHLOW, Cal LCR Honda 1:39.812 0.499 79 / 82
8 IANNONE, Andrea Ducati Team 1:39.879 0.566 10 / 55
9 ESPARGARO, Pol Monster Yamaha Tech 3 1:39.942 0.629 40 / 62
10 DOVIZIOSO, Andrea Ducati Team 1:40.027 0.714 46 / 50
11 SMITH, Bradley Monster Yamaha Tech 3 1:40.335 1.022 70 / 71
12 HERNANDEZ, Yonny Aspar MotoGP Team 1:40.351 1.038 83 / 83
13 BRADL, Stefan Aprilia Racing Team Gresini 1:40.674 1.361 50 / 66
14 MILLER, Jack EG 0.0 Marc VDS 1:40.681 1.368 5 / 65
15 REDDING, Scott Octo Pramac Yakhnich 1:40.844 1.531 20 / 59
16 RABAT, Tito EG 0.0 Marc VDS 1:40.919 1.606 20 / 94
17 BAUTISTA, Alvaro Aprilia Racing Team Gresini 1:40.960 1.647 29 / 62
18 PIRRO, Michele Octo Pramac Yakhnich 1:41.442 2.129 42 / 55
19 LAVERTY, Eugene Aspar MotoGP Team 1:41.462 2.149 26 / 85

jerez-testaprmaverick-vinales14