Contrairement à la semaine dernière, la séance d’essai commençait sur le sec sous un soleil magnifique. C’était plutôt une bonne surprise et tout le monde se ruait en piste. Par contre, la météo n’était pas très optimiste pour la suite de la journée. Casey Stoner réalisait un chrono extraordinaire dès cette première matinée, à 0.6 du record de la pole position… après 4 années sans courir !

Le team Ducati usine utilisait des GP 16 et des GP17. Casey Stoner et Michele Pirro épaulaient Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso. Une comparaison était envisagée avec des Desmosedici avec et sans ailerons, pour mesurer les appuis respectifs sur l’avant et sur l’arrière. Le voile sur la jante était prévu pour les tests, pas pour les week-ends de Grand Prix. Pirro faisait faire ses premiers tours matinaux à la moto de Dovi, et Stoner à celle de Lorenzo. La moto de développement était confiée ce lundi à Dovizioso. Chez Pramac, Danilo Petrucci disposait d’une GP17, et Scott Redding d’une GP16 sans évolution prévue en cours d’année. Loris Baz et Karel Abraham avaient des GP15, Alvaro Bautista et Hector Barbera des GP16. Chez Honda, on était peu loquace et aucune précision n’était fournie, sinon qu’il y avait de nouvelles suspensions et de nouveaux freins à tester pour Cal Crutchlow. Le long échappement était la seule nouveauté visible.

lorenzo-2

 

Aprilia disposait d’un nouveau moteur, uniquement pour Aleix Espargaro, tandis que Sam Lowes utilisait la RS-GP 2016. Si le moteur donnait satisfaction à Espargaro, il était prévu qu’il essaie le nouveau châssis demain mardi. Le but pour Lowes était de s’habituer à la moto, selon le team manager Romano Albesiano. Le nouveau moteur développait un couple supérieur. Le poids de la machine était diminué et surtout le centre de gravité déplacé pour augmenter la maniabilité sans diminuer la stabilité déjà acquise en 2016. Là-aussi, on avait travaillé sur l’aérodynamique en tunnel afin d’accroître la déportance négative (appui).

captrtyure

Yamaha commençait avec le moteur utilisé lors des derniers tests en novembre pour Valentino Rossi et Maverick Vinales, ainsi que deux châssis différents. Il était question dans un premier temps de définir un réglage de base avant d’essayer ensuite de nouvelles pièces, notamment un carénage. Un des buts selon Massimo Meregalli était d’améliorer les performances du pneu arrière lors de la deuxième moitié de la course, ce qui avait posé problème l’an dernier en fin de saison. Johann Zarco et Jonas Folger, présents ici en fin d’année, utilisaient des M1 2016. « Nous avons dîné ensemble hier soir, narrait Hervé Poncharal, et Johann comme Jonas m’ont dit que leur priorité était d’utiliser les 9 jours de test (Sepang, Phillip Island et Doha) afin d’être prêt pour le GP du Qatar, plutôt que d’essayer de réaliser des chronos rapides dès maintenant. »

rossi

Les Suzuki d’Andrea Iannone et Alex Rins disposaient de châssis améliorés par rapport à l’an dernier, avec un moteur identique à celui de fin 2016, et un nouveau moteur un peu plus puissant. Pour Rins, le but était d’abord qu’il découvre la GSX-RR sur laquelle il n’avait pu rouler qu’une seule journée lors des tests à Valencia en raison d’une blessure. KTM utilisait le même moteur, amélioré au niveau de l’électronique, et Pol Espargaro et Bradley Smith travaillaient surtout sur le châssis. Ils étaient les seuls en suspension WP.

vinales

Au niveau des pneumatiques, chaque pilote dispose de 10 pneus avant et de 10 arrière pour les 3 jours. Il y a un choix de 3 pneus avant différents, tous nouveaux en ce qui concerne la carcasse et le profil. Pour l’arrière, un choix de 4, dont 3 nouveaux, avec des carcasses 2016 sauf le nouveau médium. Seuls 3 de l’option la plus tendre sont disponibles, c’est-à-dire qu’il ne sera possible de faire que 3 tours chronos rapides, du type qualification. La plupart des équipes tentent de réaliser leur meilleur temps le troisième jour, pendant la matinée quand la température moins chaude est plus favorable. Chez Magneti Marelli, il y a eu quelques modifications sur le système, selon Marco Venturi, mais ne concernant pas la performance. Par contre les équipes changent les paramètres de l’arrivée du couple pour diminuer le cabrage créé par l’abandon des ailerons.

A l’issue de la première heure, Alvaro Bautista était le plus rapide en 2’00.629, 0.3 devant Casey Stoner, précédant Andrea Iannone, Maverick Vinales et Marc Marquez. Casey Stoner passait en tête en 1’59.681, 0.1 devant Dovizioso. A la mi-séance, l’Australien précédait l’Italien, Vinales, Bautista et Iannone. Rossi était huitième, Lorenzo quinzième, Zarco dix-septième et Baz vingt-et-unième.

ambiance-yamaha

Résultats à la mi-séance (14h heure locale, 7h heure française)

  1. 1 Casey Stoner-Ducati Test Rider (Desmosedici GP17) 1’59.680 [Meilleur temps au 25e tour/ total 26 tours]
  2. 2 Andrea Dovizioso-Ducati Team (Desmosedici GP17) 1’59.797 +0.117 [23/24]
  3. 3 Maverick Viñales-Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 2’0.129 +0.449 [34/42]
  4. 4 Alvaro Bautista-Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP16) 2’0.134 +0.454 [37/38]
  5. 5 Andrea Iannone-Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 2’0.489 +0.809 [22/30]
  6. 6 Cal Crutchlow-LCR Honda (RC213V) 2’0.569 +0.889 [27/39]
  7. 7 Jonas Folger-Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 2’0.643 +0.963 [23/28]
  8. 8 Valentino Rossi-Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 2’0.694 +1.014 [20/27]
  9. 9 Marc Marquez-Repsol Honda Team (RC213V) 2’0.738 +1.058 [25/34]
  10. 10 Hector Barbera-Avintia Racing (Desmosedici GP16) 2’0.743 +1.063 [24/30]
  11. 11 Danilo Petrucci-Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP17) 2’0.850 +1.170 [27/33]
  12. 12 Scott Redding-Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP16) 2’0.853 +1.173 [28/39]
  13. 13 Dani Pedrosa-Repsol Honda Team (RC213V) 2’0.970 +1.290 [25/30]
  14. 14 Aleix Espargaro-Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 2’1.272 +1.592 [23/28]
  15. 15 Jorge Lorenzo-Ducati Team (Desmosedici GP17) 2’1.562 +1.882 [35/37]
  16. 16 Takuya Tsuda-Suzuki Test Rider (GSX-RR) 2’1.812 +2.132 [28/41]
  17. 17 Johann Zarco-Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 2’1.850 +2.170 [29/38]
  18. 18 Karel Abraham-Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP15) 2’1.926 +2.246 [40/41]
  19. 19 Pol Espargaro-Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 2’2.066 +2.386 25/34]
  20. 20 Jack Miller-Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 2’2.099 +2.419 [25/35]
  21. 21 Loris Baz-Avintia Racing (Desmosedici GP15) 2’2.252 +2.572 [31/39]
  22. 22 Katsuyuki Nakasuga-Yamaha Test Rider (YZR-M1) 2’2.291 +2.611 [24/33]
  23. 23 Tito Rabat-Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 2’2.315 +2.635 [22/34]
  24. 24 Sam Lowes-Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 2’2.943 +3.263 [33/39]
  25. 25 Alex Rins-Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 2’3.061 +3.381 [36/37]
  26. 26 Bradley Smith-Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 2’3.442 +3.76 [26/38]
  27. 27 Kouta Nozane-Yamaha Test Rider (YZR-M1) 2’3.717 +4.037 [24/25]

Chronos de référence :

Record des essais : 1’59.053 par Dani Pedrosa en 2015

Record du tour : 2’00.606 par Jorge Lorenzo en 2015

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :