Suivre les premiers roulages de la NTS en Championnat du Monde est intéressant car il s’agit de l’arrivée d’un nouveau constructeur dans la catégorie intermédiaire des Grands Prix.

Pour rappel, et pour ceux que cela intéresse, la NTS est une moto japonaise développée par Osamu Goto, le patron de Geo Technology, en championnat d’Europe FIM CEV Moto2 depuis deux ans. Nous vous en avions annoncé en exclusivité son arrivée en Grand Prix à l’occasion d’une interview de l’ingénieur japonais (voir ici).

Cette année, en Grand prix, cette moto à la finition exceptionnelle est confiée au jeune pilote de Los Angeles Joe Roberts et au plus expérimenté sud-africain Steven Odendaal, champion de FIM CEV 2016.

Après des premiers essais dans de bonnes conditions météorologiques sur le circuit de Valence en novembre dernier, le team NTS RW Racing GP à cette fois dû affronter la pluie et le froid sur le même circuit Ricardo Tormo.

L’équipe néerlandaise a donc fait l’impasse sur la première journée et la matinée du second jour, avant que Steven Odendaal et Joe Roberts fassent leurs premiers tours de roues au guidon de la toute nouvelle Moto2 NTS 2018.

Jarno Janssen, Team Manager : « Certes, les positions ne sont pas très importantes dans ce test, mais nous sommes heureux de quitter Valence avec un sentiment très positif même si nous avons été très limités dans les choses que nous avons pu faire à cause de la météo. Mais la moto a fait à peu près ce que nous pensions. Depuis l’an dernier, nous avons fait de bonnes améliorations et nos pilotes ont fait du bon travail pendant les mois d’hiver. Tous deux sont revenus en pleine forme et concentrés pour ce test. Donc, nous allons maintenant à Jerez où nous allons faire quelques kilomètres de plus et espérons que nous pourrons faire plus d’avancées pour être où nous le voulons. »

Joe Roberts, 13e, 1’36.879, 98 tours : « Je pense que cela a été un test très positif pour nous. Aujourd’hui, lors de la première séance, qui était en fait la deuxième, j’étais en dixième position sur 26 coureurs rapides. Donc, c’est plutôt positif et personne ne s’attendait vraiment à ce que ce soit aussi rapide. Eh bien, pour le moment, je me familiarise davantage avec l’équipe et je travaille bien avec tout le monde, y compris mon chef d’équipe Hans Spaan. Après nos premiers essais en novembre dernier, j’ai demandé quelques changements sur la moto pour l’améliorer, surtout par rapport à mon feeling avec l’avant. Mais avec la nouvelle moto, nous avons définitivement amélioré la motricité arrière, bien que nous ayons aussi trouvé plus de choses sur l’avant. Cela nous donne juste une idée de la direction à prendre. Vous savez, la NTS est une nouvelle moto et la chose la plus importante en ce moment est de savoir quelle est la direction à prendre. Quant à moi, je n’ai pas fait des centaines de tours comme les autres. Mon équipe et moi étions concentrés à trouver quelque chose à chaque sortie et à améliorer mon pilotage sur lequel j’ai travaillé dur pendant la basse saison afin de devenir un meilleur pilote et d’être en bonne forme physique. Je pense que j’ai déjà fait un pas de plus pendant ce test. Mais honnêtement, ce ne sont que des débuts et peut-être que nous nous réveillerons un peu. En tout cas, j’ai hâte d’être à Jerez la semaine prochaine et je pense que si nous pouvons continuer cette progression avec la moto et mieux comprendre où aller, ce sera vraiment positif. »

Steven Odendaal, 16e, 1’37.065, 109 tours : « D’une manière générale, cela a été un bon départ pour notre équipe NTS RW Racing. Malgré des conditions loin d’être idéales, nous avons fait quelques pas en avant, même si nous sommes un peu plus éloignés de là où nous aurions dû être. Mais en général, ce test ne s’est pas trop mal passé. Nous avons eu des choses spéciales pour le châssis de cette année par rapport à celui que nous avions déjà testé en novembre dernier. J’ai pu ressentir des améliorations positives, notamment sur l’adhérence arrière ainsi que sur l’aérodynamique. Quant à moi, je pense que nous aurions pu nous améliorer beaucoup plus à la fin de la dernière journée, mais nous avons été rattrapés par les conditions beaucoup plus fraîches de l’après-midi. Donc, à cause de cela, nous avons échoué à être un peu plus proche de la tête. Mais nous sommes contents de notre premier test, surtout que je suis très heureux de la façon dont les choses se sont déroulées, car mon équipe travaille vraiment professionnellement. C’est pourquoi je tiens à tous les remercier. »

En résumé, le NTS RW Racing GP quitte Valence avec un bon feeling après une première sortie productive et se rend maintenant directement au Circuit de Jerez, dans le Sud de l’Espagne, pour un autre test officiel de trois jours la semaine prochaine, à partir de lundi.

Classement combiné des 3 jours de test de Valence :

1. Mattia Pasini (Kalex) 1’35.799
2. Lorenzo Baldassarri (Kalex) +0.016
3. Simone Corsi (Kalex) +0.136
4. Miguel Oliveira (KTM) +0.367
5. Isaac Viñales (Kalex) +0.443
6. Héctor Barberá (Kalex) +0.470
7. Marcel Schrötter (Kalex) +0.604
8. Xavi Vierge (Kalex) +0.638
9. Romano Fenati (Kalex) +0.918
10. Brad Binder (KTM) +0.950
11. Fabio Quartararo (Speed ​​Up) +1.022
12. Bo Bendsneyder (Tech3) +1.064
13. Joe Roberts (NTS) +1.100
14. Jorge Navarro (Kalex) +1.198
15. Remy Gardner (Tech3) +1.254
16. Steven Odendaal (NTS) +1.286
17. Tetsuta Nagashima (Kalex) +1,508
18th Danny Kent (Speed ​​Up) +1,528
19. Stefano Manzi (Suter) +1,529
20. Andrea Locatelli (Kalex) +1,620
21. Eric Granado (Suter) +1,635
22. Khairul Idham Pawi (Kalex) +1,649
23. Dominique Aegerter (KTM) +1,666
24. Federico Fuligni (Kalex) +2.147
25. Jules Danilo (Kalex) +2.469
26. Zulfahmi Khairuddin (Kalex) +2.814