Après le circuit de Barcelona-Catalunya (voir ici), c’est au tour du circuit Ricardo Tormo de conclure quelques aménagements sécuritaires toujours bienvenus.

Là encore, comme à Barcelone, l’Astroturf a été retiré au profit d’une surface cimentée peinte en vert (voir notre dossier ici). Cela concerne l’extérieur des virages Nico Terol et Ángel Nieto.

Mais le gros du travail, qui s’est réparti sur quatre journées, l’amélioration de la sécurité dans certaines zones de dégagement, à savoir dans le premier virage et le #12.

Dans la première courbe, l’accent a été mis sur l’approfondissement de la couche de gravier formant la zone de sécurité. Au cours des quatre jours de travail, le gravier existant a été retiré, puis le sol a été creusé sur environ 40 centimètres afin de d’augmenter de plus de 700 tonnes la quantité de graviers ralentissant un véhicule avant qu’il n’atteigne la glissière de sécurité de cette courbe Aspar.

L’action la plus importante a cependant été réalisée dans la courbe Champi Herreros, située avant la parabolique qui amène au dernier virage à gauche avant la ligne d’arrivée.

La zone échappatoire a été agrandie d’environ 600 mètres carrés. Ces travaux ont commencé il y a deux mois, sans interférer avec l’activité de la piste. De nouveaux murs de protection ont été placés, plus efficaces que le garde-fou qui existait jusqu’à présent. Au total, 163 mètres de murs de sécurité et 1.500 tonnes de graviers ont été installées pour sécuriser la zone en cas de perte de contrôle de leur véhicule par les pilotes dans ce virage #12.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :