C’est un Pedrosa inscrit dans le top 10 qui quitte le tracé Ricardo Tormo ce vendredi soir. Une bonne performance qui lui assure l’essentiel : passer la nuit avec le bon sentiment d’être pour le moment dans la Q.2. Car chaque effort est à compter pour celui qui revient de blessure. Il souffre, mais il tient le coup.

Pedrosa a fait 36 tours dont le meilleur a été effectué en 1’31.358. Une prestation honorable dans l’absolu mais aussi solide au vu des circonstances. Car on n’oubliera pas que celui qui compte le plus de succès à Valencia avec six victoires absolues reprend le guidon après un gros accident au Japon : « au final, cette journée a été positive mais aussi difficile car je manque de force et je ressens encore de la douleur ».

« J’ai aussi des soucis avec ma jambe droite, mais je m’y attendais. J’ai roulé sous antidouleurs uniquement cet après-midi car je voulais évaluer ma résistance avant d’en prendre. Les virages à gauche me permettent de me reposer, mais les changements d’angle et virages à droite sont difficiles. On n’a pas trop travaillé sur les réglages de la moto mais plutôt sur le fait d’avoir de bonnes sensations en général ».

« C’est la première fois depuis mon accident que je sollicite ainsi aussi fortement mon corps et je suis assez éprouvé. Je vais aller me reposer en pensant à demain. Nous verrons comment je me sentirai. Nous avancerons étape par étape ».

Tous les articles sur : Dani Pedrosa