Le tracé de Termas de Rio Hondo n’est pas la tasse de thé d’un Jorge Lorenzo qui abordait qui plus est l’obstacle dans une forme physique moyenne. Mais le même circuit est un des préférés de sa Honda. Alors pourquoi pas. Márquez s’est montré facile, Crutchlow présent dans le top 5, Nakagami dans le top 10. Et Por Fuera ? Avant dernier…

La claque ! Mais avec un plateau complet qui se tient en une seconde, la moindre faiblesse prend des airs de désastre. Vendredi à Rio Hondo, Jorge Lorenzo a terminé en bas du classement. Alors que Marc Márquez s’avère être un rouleau compresseur en configuration course en Argentine, le Majorquin a tout simplement du mal à suivre le rythme avec la même Honda.

« Pour le moment, j’essaie d’aller le plus vite possible » commence t’il. « Mais le fait est que je manque d’expérience sur la Honda, comme dans le freinage ou en entrée dans la courbe. Au-delà de cela, dans l’après-midi, nous avons réussi à nous rapprocher un peu de la tête, mais nous devons faire preuve de patience. Il est en effet inutile d’être nerveux à propos du classement, car les moments viendront où je pourrai être plus rapide. Malheureusement, ici à Termas, ce sera un week-end difficile ».

Qui plus est, les blessures le gênent encore : « j’ai mal au poignet, mais ce n’est pas le principal problème. Comme je l’ai dit, j’accuse le manque d’expérience de la moto. Être à une demi-seconde de la dixième place n’est pas mauvais, donc je vais devoir rester concentré pour samedi. Je suis conscient du potentiel de la Honda ».

« Je m’attendais à souffrir sur cette piste, je dois donc essayer de mieux apprendre la moto, car je ne l’ai pas encore comprise à 100%. Comme je le disais, je n’aime pas particulièrement ce circuit, également parce qu’il n’y a pas de grip et que les conditions ne sont pas optimales. Avec une bonne adhérence, je pourrais effectivement être en avance, comme ce fut le cas lors du FP1 de Losail ».

Il termine : « ça demandera beaucoup de patience, bien sûr, je comprends l’attente dans mes fans pour cette nouvelle aventure avec Honda.  A cet égard, je peux dire que l’expérience avec Ducati m’a fait comprendre que les résultats vont arriver. Ce sera un week-end compliqué, comme peut-être celui d’Austin dans deux semaines, mais peut-être que quelque chose changera une fois que nous arriverons à Jerez ».

FP2, MotoGP, Termas de Río Hondo, 29. Mars :

1. Andrea Dovizioso, Ducati, 1:39,181 min
2. Jack Miller, Ducati, + 0,009 sec
3. Maverick Viñales, Yamaha, + 0,164
4. Cal Crutchlow, Honda, + 0,165
5. Fabio Quartararo, Yamaha, + 0,176
6. Valentino Rossi, Yamaha, + 0,260
7. Álex Rins, Suzuki, + 0,270
8. Marc Márquez, Honda, + 0,316
9. Franco Morbidelli, Yamaha, + 0,322
10. Takaaki Nakagami, Honda, + 0,448
11. Andrea Iannone, Aprilia, + 0,473
12. Aleix Espargaró, Aprilia, + 0,516
13. Danilo Petrucci, Ducati, + 0,559
14. Francesco Bagnaia, Ducati, + 0,618
15. Joan Mir, Suzuki, + 0,765
16. Pol Espargaró, KTM, + 0,770
17. Johann Zarco, KTM, + 0,775
18. Karel Abraham, Ducati, + 0,814
19. Miguel Oliveira, KTM, + 0,825
20. Tito Rabat, Ducati, + 0,929
21. Jorge Lorenzo, Honda, + 0,978
22. Hafizh Syahrin, KTM, + 1,571

FP1, MotoGP, Termas de Río Hondo, 29. Mars :

1. Marc Márquez, Honda, 1:39,827 min
2. Jack Miller, Ducati, + 0,353 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,388
4. Franco Morbidelli, Yamaha, + 0,492
5 . Andrea Iannone, Aprilia, + 0,539
6. Johann Zarco, KTM, + 0,560
7. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,768
8. Fabio Quartararo, Yamaha, + 0,849
9. Álex Rins, Suzuki, + 0,994
10. Valentino Rossi, Yamaha, + 1,000
11. Takaaki Nakagami, Honda, + 1,030
12. Pol Espargaró, KTM, + 1,239
13. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1,476
14. Jorge Lorenzo, Honda, + 1,513
15. Tito Rabat, Ducati, + 1,682
16. Miguel Oliveira, KTM, + 1,686
17. Karel Abraham, Ducati, + 1,814
18. Maverick Viñales, Yamaha, + 1,830
19. Joan Mir, Suzuki, + 1,865
20. Danilo Petrucci, Ducati, + 1,941
21. Francesco Bagnaia, Ducati, + 2,048
22. Hafizh Syahrin, KTM, + 2,852

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team