Prenez un circuit dont le record date encore de 2014, époque où officiaient alors les pneus Bridgestone, rajoutez lui un revêtement partiellement refait mais assurément très exigeant pour les gommes, une ligne droite de plus d’un kilomètre favorisant les Ducati et les Honda, mais aussi de grandes courbes en appui privilégiant les Yamaha et les Suzuki, mélangez le tout avec probablement une piste sale le vendredi, propre le samedi et mouillée le dimanche, saupoudrez l’ensemble avec l’affaire d’un spoiler Ducati, encore présent aujourd’hui et qui sera vraisemblablement rejoint prochainement par la même pièce chez les autres constructeurs, et vous aurez une bonne idée de l’incertitude générale qui règne avant cette première séance d’essais libres du Grand Prix d’Argentine à Termas de Rio Hondo.

Par ailleurs, le tracé à suivre en cas de Long Lap Penalty est délimité entre les virages 7 et 8, comme l’illustre notre graphique.

Dans ces conditions, quoi de mieux que de tenter de se référer aux données disponibles  pour décrypter cette FP1 qui va se dérouler sous un ciel plutôt bien dégagé et sur une piste sèche, avec des températures de 23° dans l’air et  plus de 28° au sol :

GP Argentine MotoGP™

2018

2019

FP1

1’40.303 Dani Pedrosa (Voir ici)

1’39.827 Marc Marquez
FP2

1’39.395 Marc Márquez (Voir ici)

FP3

1’48.896 Marc Márquez (Voir ici)

FP4

1’49.358 Marc Márquez (Voir ici)

Q1

1’49.128 Aleix Espargaró (Voir ici)

Q2

1’47.153 Jack Miller (Voir ici)

Warm Up

1’48.428 Marc Márquez (Voir ici)

CourseCrutchlow, Zarco, Rins (Voir ici)
Record

1’37.683 Marc Márquez 2014

Les informations concernant les pneumatiques choisis ne sont pas disponibles.

A l’extinction des feux rouges, Johann Zarco s’élance le premier sur le tracé de 4,8 kilomètres alors que Marc Márquez a démarré sa moto mais est immédiatement rentré dans son box pour que ses mécaniciens s’affairent sur sa Honda RC213V. Deux minutes plus tard, le champion du monde en titre prend enfin la piste après un démarrage à la poussette quelque peu difficile.

Pendant ce temps, on a la bonne surprise de trouver de KTM en haut du classement à l’issue du premier tour lancé, en l’occurrence celles de Miguel Oliveira et Johann Zarco, le pilote Red Bull KTM Tech3 inscrivant la première référence provisoire en 1’43.933.

Au passage suivant, Johann Zarco abaisse le meilleur chrono en 1’42.237 mais Marc Márquez n’a besoin que d’un seul tour lancé pour réaliser 1’41.129 : le ton est donné !

Un peu avant la fin du premier run, Marc Márquez indique clairement qu’il reste LE grand favori de ce Grand Prix, avec un 1’40.319 qui relègue tout le reste du plateau à plus d’une seconde !

À l’issue du premier run, la hiérarchie du top 10 est composée de Marc Márquez, Aleix Espargaró, Pol Espargaró, Takaaki Nakagami, Franco Morbidelli, Andrea Dovizioso, Johann Zarco, Miguel Oliveira, Tito Rabat et Maverick Viñales.

On retrouve Danilo Petrucci en 12e position, Fabio Quartararo juste derrière et précédant Jorge Lorenzo, Álex Rins à la 17e place, Valentino Rossi 20e et Cal Crutchlow 21e.

A la reprise, Cal Crutchlow intègre d’abord le top 15 mais les meilleures améliorations sont à porter au crédit de Jack Miller (2e à 9 dixièmes) et Valentino Rossi (7e à 1,1 seconde) alors que Joan Mir est le premier à partir à la faute, sans gravité, au virage 1.

Franco Morbidelli, Andrea Dovizioso et Valentino Rossi s’intercalent ensuite entre Marc Márquez et Jack Miller, au moment où Danilo Petrucci perd le contrôle de sa Ducati, également dans le virage 1.

Alors que la plupart des pilotes terminent leur 2e run, Marc Márquez en remet une petite couche en 1’40.042.

Les 2 pilotes français progressent également et à l’entame du dernier quart d’heure, le top 10 est composé de Marc Márquez, 7 dixièmes devant Andrea Dovizioso, Franco Morbidelli, Valentino Rossi, Jack Miller, Pol Espargaró, Takaaki Nakagami, Fabio Quartararo, Johann Zarco et Cal Crutchlow.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Au chapitre des contre-performances temporaires, on note alors Danilo Petrucci 17e, Jorge Lorenzo 18e et Alex Rins 19e. Toutefois, le pilote Suzuki établit la situation à 7 minutes du drapeau à damier en plaçant sa GSX-RR à la 3e position.

Dans la foulée, Jack Miller s’intercale entre les 2 leaders du championnat avant de devoir s’incliner devant Cal Crutchlow, Andrea Iannone et Johann Zarco (en Soft/Medium).

Fabio Quartararo, premier des 4 rookies,  se hisse à la 6e place avant de couper son effort en ayant fait preuve d’une adaptation très rapide.

Dans les dernières secondes, Franco Morbidelli se positionne 4e, mais les 2 pilotes français restent dans le top 10, ce qui est toujours un élément positif en vue de la Q2 au cas où la piste soit moins rapide cet après-midi ou demain…

In extremis, Marc Márquez passe sous la barre des 1’40 !

Rendez-vous à 19h05 pour la FP2

Grand Prix d’Argentine MotoGP, classement  FP1 :

Crédit classement: MotoGP.com 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team