La vie de Maverick Viñales est tout sauf un long fleuve tranquille…

Alternant des performances de premier plan avec des contre-performances décevantes, le pilote Yamaha essaie toutefois de rester calme et de positiver, en ne ménageant pas sa charge de travail pour progresser.

En FP1, le pilote catalan poleman au Qatar s’est calmement préparé pour la course de dimanche sur la piste des Termas de Río Hondo, en augmentant progressivement son rythme. Il a essayé différentes spécifications de pneumatiques et de réglages, mais un patinage excessif le reléguait à une très modeste 18ème place, soit 1.830s de la première position.

Le pilote âgé de 24 ans a ensuite profité de la majeure partie de la FP2 pour faire d’autres changements de réglages, avant de commencer à progresser au bon moment. Avec 15 minutes de temps disponible, il a accéléré son rythme jusqu’à obtenir un 1’39.345s à une minute du drapeau à damier, ce qui lui procure la troisième place provisoire du FP2 de la première journée, à 0.164s du premier.

Maverick Viñales : « Les impressions d’aujourd’hui n’ont pas été mauvaises. Cette piste est complètement différente de celle du Qatar, donc la surface est très différente et les pneus fonctionnent d’une manière différente. Nous avons donc dû enregistrer toutes les informations d’aujourd’hui et travailler très dur, car la moto n’est pas encore à son meilleur. L’essentiel, c’est l’adhérence arrière. Au Qatar, nous avions beaucoup de grip, mais ici, nous avons du mal. Il faut tout reconfirmer, en essayant d’arranger les choses, surtout l’adhérence arrière. Nous verrons, nous avons fait du bon travail aujourd’hui, nous nous sommes beaucoup améliorés par rapport à ce matin, mais notre rythme doit être au milieu des 1’39 si nous voulons pouvoir gagner la course. Bien sûr, je ferai de mon mieux pour décrocher la pole demain. Nous allons travailler très dur et attaquer pour cela ».

Massimo Meregalli : « Les débuts ont été un peu délicats aujourd’hui, car les pilotes ont souffert de patinage ce matin, surtout Maverick. Nous avons dû consacrer pas mal de temps de piste durant les FP1 et FP2 pour résoudre ce problème, mais nous avons réussi à mettre les deux pilotes à l’aise à la fin de la FP2, afin qu’ils puissent se battre pour une place en Q2. Les chronos sont serrés, et le plateau a descendu les chronos très rapidement. Cela signifie que nous devons continuer à attaquer au maximum pour atteindre notre objectif de figurer en tête des feuilles de temps. Nous avons encore des domaines sur lesquels nous pouvons travailler pour nous améliorer et, par conséquent, nous prévoyons d’accélérer notre rythme. Le choix du pneu arrière doit encore être finalisé. Nous devons choisir celui que nous préférons pour la course et nous concentrer sur la prolongation de la durée de vie du pneu ».

Grand Prix d’Argentine MotoGP, classement  FP2 :

Pos. Num. Pilote Moto Chrono Écart 1er Écart
1 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’39.181
2 43 Jack MILLER Ducati 1’39.190 0.009 0.009
3 12 Maverick VIÑALES Yamaha 1’39.345 0.164 0.155
4 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1’39.346 0.165 0.001
5 20 Fabio QUARTARARO Yamaha 1’39.357 0.176 0.011
6 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’39.441 0.260 0.084
7 42 Álex RINS Suzuki 1’39.451 0.270 0.010
8 93 Marc MÁRQUEZ Honda 1’39.497 0.316 0.046
9 21 Franco MORBIDELLI Yamaha 1’39.503 0.322 0.006
10 30 Takaaki NAKAGAMI Honda 1’39.629 0.448 0.126
11 29 Andrea IANNONE Aprilia 1’39.654 0.473 0.025
12 41 Aleix ESPARGARÓ Aprilia 1’39.697 0.516 0.043
13 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’39.740 0.559 0.043
14 63 Francesco BAGNAIA Ducati 1’39.799 0.618 0.059
15 36 Joan MIR Suzuki 1’39.946 0.765 0.147
16 44 Pol ESPARGARÓ KTM 1’39.951 0.770 0.005
17 5 Johann ZARCO KTM 1’39.956 0.775 0.005
18 17 Karel ABRAHAM Ducati 1’39.995 0.814 0.039
19 88 Miguel OLIVEIRA KTM 1’40.006 0.825 0.011
20 53 Tito RABAT Ducati 1’40.110 0.929 0.104
21 99 Jorge LORENZO Honda 1’40.159 0.978 0.049
22 55 Hafizh SYAHRIN KTM 1’40.752 1.571 0.593



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP