Jusque dans les derniers instants d’une FP2 où tout le monde, sauf lui, avait monté des gommes fraîches, il paraissait comme dominateur et intouchable. Mais Marc Márquez a conclu sa journée argentine du vendredi seulement huitième et presque en danger dans le top 10, essentiel pour avoir son ticket d’entrée en Q2. Ce peloton 2019 du MotoGP ne laisse décidément rien passé, puisque réuni à Termas en carrément une seconde. Mais le Champion du Monde en titre s’attend à une situation évolutive ces prochaines heures, même s’il reconnaît que, cette fois, Dovizioso et la Ducati seront à la fête…

Bien que Marc Márquez ait terminé huitième en Argentine, le pilote Honda était l’homme le plus rapide de Termas de Rio Hondo en termes de pur rythme. Car alors que les autres joueurs de la deuxième séance d’essais libres partaient à la chasse au chronomètre, Marquez a conduit toute la séance avec le pneu arrière usé et a donc été classé à la huitième place

Cependant, à la fin, seules 0,316 seconde ont été perdues, sur son rival Ducati, Andrea Dovizioso. Commentant sa stratégie de l’après-midi, Marquez a déclaré : “c’est facile d’être rapide sur un tour et la difficulté est d’être constant tout au long de la course. C’est une très longue course qui sollicite énormément les pneus. C’est exactement ce sur quoi nous travaillons“.

Et apparemment avec succès, car sur les longues séries de tours le champion du monde était le plus fort vendredi. “Dès le début, je me sentais bien et fort sur la piste, je pouvais prendre mes lignes et, si vous regardez le rythme pur, vous avez l’air d’être le plus rapide“, analyse Marquez, mais en même temps, il prévient de tout jugement prématuré : “ce n’est que vendredi, ce serait mieux si c’était comme ça après le warm-up“.

Dans les conditions difficiles d’adhérence, qui prévalaient vendredi à Termas, le pilote Honda se sent bien. Lors de la première séance du matin, il a donc largement dominé. Mais Marquez souligne : “je pense que ce sera de plus en plus serré à mesure que le niveau d’adhérence de la piste augmentera“.

Sur les pneus, le champion du monde est satisfait. “Pour le moment, tous les pneus fonctionnent bien“, a-t-il déclaré vendredi à Termas. “Ce sont plus ou moins les mêmes pneus qu’au Qatar, mais une option est un peu plus dure pour l’avant, donc les pneus me conviennent pour le moment, mais le matin, la sensation était différente de celle de l’après-midi“.

Selon Márquez, samedi, de nouvelles impressions seront également exprimées : “je pense que l’adhérence sera meilleure et que nous serons plus rapides, que les pneus fonctionneront à nouveau différemment“. Pour la course, il a déjà son idée de sa physionomie : “il s’agit d’un circuit assez court qui permet à tout le monde d’être à égalité. Faire un tour rapide ici est plus facile qu’au Qatar, car il n’y a pas seulement une ligne sur laquelle il faut être rapide mais aussi de nombreux virages lents. Mais je pense que dans la course les différences deviendront plus marquées”.

Il termine sur sa RC213V : « la nouvelle moto est une évolution de la précédente, restant toujours sur la ligne tracée ces dernières saisons. La direction prise est la bonne.Par exemple, nous avons gagné côté moteur. Dovizioso est proche sur un circuit où il avait plus souffert l’an dernier. Mais c’était aussi notre cas au Qatar. L’objectif est le suivant : Être constant sur tous les circuits que nous rencontrerons ».

FP2, MotoGP, Termas de Río Hondo, 29 mars :

1. Andrea Dovizioso, Ducati, 1:39,181 min
2. Jack Miller, Ducati, + 0,009 sec
3. Maverick Viñales, Yamaha, + 0,164
4. Cal Crutchlow, Honda, + 0,165
5. Fabio Quartararo, Yamaha, + 0,176
6. Valentino Rossi, Yamaha, + 0,260
7. Álex Rins, Suzuki, + 0,270
8. Marc Márquez, Honda, + 0,316
9. Franco Morbidelli, Yamaha, + 0,322
10. Takaaki Nakagami, Honda, + 0,448
11. Andrea Iannone, Aprilia, + 0,473
12. Aleix Espargaró, Aprilia, + 0,516
13. Danilo Petrucci, Ducati, + 0,559
14. Francesco Bagnaia, Ducati, + 0,618
15. Joan Mir, Suzuki, + 0,765
16. Pol Espargaró, KTM, + 0,770
17. Johann Zarco, KTM, + 0,775
18. Karel Abraham, Ducati, + 0,814
19. Miguel Oliveira, KTM, + 0,825
20. Tito Rabat, Ducati, + 0,929
21. Jorge Lorenzo, Honda, + 0,978
22. Hafizh Syahrin, KTM, + 1,571

FP1, MotoGP, Termas de Río Hondo, 29 mars:

1. Marc Márquez, Honda, 1:39,827 min
2. Jack Miller, Ducati, + 0,353 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,388
4. Franco Morbidelli, Yamaha, + 0,492
5 . Andrea Iannone, Aprilia, + 0,539
6. Johann Zarco, KTM, + 0,560
7. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,768
8. Fabio Quartararo, Yamaha, + 0,849
9. Álex Rins, Suzuki, + 0,994
10. Valentino Rossi, Yamaha, + 1,000
11. Takaaki Nakagami, Honda, + 1,030
12. Pol Espargaró, KTM, + 1,239
13. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1,476
14. Jorge Lorenzo, Honda, + 1,513
15. Tito Rabat, Ducati, + 1,682
16. Miguel Oliveira, KTM, + 1,686
17. Karel Abraham, Ducati, + 1,814
18. Maverick Viñales, Yamaha, + 1,830
19. Joan Mir, Suzuki, + 1,865
20. Danilo Petrucci, Ducati, + 1,941
21. Francesco Bagnaia, Ducati, + 2,048
22. Hafizh Syahrin, KTM, + 2,852

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team