Comme tout tremblement de terre, l’annonce par KTM de son retrait de la catégorie Moto2 en fin de saison va sans doute connaître des secousses secondaires…

Cette année, la firme de Mattighofen fournit du matériel à 5 équipes : Red Bull KTM Ajo, Red Bull KTM Tech 3, Sama Qatar Angel Nieto Team, American Racing KTM et Kiefer Racing.

Les 3 autres équipes sont par contre un peu livrées à leur propre sort, et ces derniers seront certainement différents, entre Aspar qui pourrait s’orienter sur des châssis Speed Up, Kiefer qui arrête et American Racing dont on ne connaît pas encore l’avenir mais qui pourrait s’orienter également vers Speed Up.

Le sponsor titre des 2 premières ne laisse aucun doute sur les liens qui les unit à la marque autrichienne, ce qui implique, au vu des contrats portant sur plusieurs années, une continuation des relations entre KTM et les teams Ajo et Tech3.

L’équipe d’Aki Ajo a déjà signé 2 pilotes pour 2020, Jorge Martin et Iker Lecuona. Il n’est donc pas question pour KTM de rompre ces contrats et de réduire le team du Finlandais à néant, et encore moins avant l’échéance desdits contrats. En conséquence on devrait voir des Kalex aux couleurs Red Bull s’aligner pour ces 2 pilotes en 2020…

Pour Tech3, la situation n’est pas la même puisque, à ce jour, aucun contrat de pilotes n’a été signé pour la saison prochaine. Il n’y a donc pas vraiment de raison de se prêter à cette sorte de manœuvre, mais, d’un autre côté, KTM a des engagements sur 3 ans avec l’équipe française et ne peut pas non plus en mettre la moitié des effectifs (l’autre étant bien sûr en MotoGP) au chômage.

Le bruit court donc dans le paddock que l’équipe d’Hervé Poncharal ferait son arrivée en Moto3, avec bien sûr des machines autrichiennes, ce qui aurait à la fois l’avantage de libérer des places en Moto2 (Dorna cherche à en réduire le nombre à 30) et de compenser l’arrêt quasi certain du célèbre team de Fiorenzo Caponera (qui s’aligne actuellement sous le nom Bester Capital Dubai) car, là encore, l’objectif est d’avoir 30 motos sur la grille. Et quand une certaine logique rejoint à la fois l’intérêt de l’organisateur et d’un grand constructeur, il y a peu fort peu de raisons que cela n’aboutisse pas…

Cette rumeur, qui demande néanmoins confirmation, s’est propagée dès dimanche soir en Autriche car ce sont ainsi deux places intéressantes que proposerait l’équipe française sur le marché des pilotes Moto3.

Wait and see…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3