La pénalité qui a été infligée à Cal Crutchlow lors du Grand Prix d’Argentine est jugée par beaucoup à la fois juste et excessive, puisque le pilote LCR Honda n’a retiré aucun avantage de son faux départ volontaire avant d’être sanctionné par un Ride Through lui coûtant 35 secondes.

Le sujet sera évoqué ce soir en Safety Commission, en présence d’un Cal Crutchlow très remonté contre le Jury des Commissaires de la FIM dirigé par Freddie Spencer, pour voir si une plus grande latitude pourrait être accordée à la sanction dans le futur…

Les avis de Andrea Dovizioso, Marc Márquez et Valentino Rossi ont été demandés lors de la conférence en prélude du Grand Prix des Amériques.


Quelle est votre opinion sur la pénalité qui a été infligée à Cal Crutchlow en Argentine ? Allez-vous en parler à la Safety Commission demain ?

Andrea Dovizioso : « la Safety Commission sera à coup sûr amusante demain (rires) et il sera important de parler de cela. La règle est claire et je pense que Cal n’a obtenu aucun avantage avec ce qu’il a fait. Mais il a un peu bougé quand la course a débuté. Je pense donc que nous pouvons parler de cela, et nous le devons, pour essayer de comprendre s’il existe une autre façon de gérer ces situations. Je veux dire… Il était clair que Cal n’a rien gagné avec cela et qu’il n’a pas fait cela volontairement. Mais la règle dit que si vous bougez, vous commettez une erreur. Je pense que ce serait très difficile à accepter cela si j’étais Cal et je peux comprendre à quel point il est en colère, mais nous devons bien sûr en parler en Safety Commission, car si vous devez interpréter chaque départ, cela devient difficile. C’est pourquoi ils ont décidé d’avoir cette règle, mais ce n’est pas bien de perdre une course à cause de cela. Vraiment pas bien, en particulier si votre rythme est bon ».

Marc Márquez : « je suis complètement d’accord avec Andrea. Je veux dire… Bien sûr Cal n’a rien gagné mais la règle dit que si vous bougez la moto, même dans le sens opposé, vous serez sanctionné. C’est donc la meilleure manière d’avoir une règle claire, car sinon ce sera toujours « oui, mais il n’a rien gagné ». Pour moi, c’est dur de prendre un Ride Through à cause de ça et de perdre une course, mais c’est la meilleure façon d’avoir une unique règle et d’éviter les polémiques ».

Valentino Rossi : « Pour moi, la seule façon d’avoir une règle claire est de dire « vous ne pouvez pas bouger avant le départ ». Car si vous commencez à parler d’avoir gagné quelque chose, ou de combien vous pouvez bouger, cela devient très difficile. J’ai vu les images de la caméra filmant la roue de Cal et je n’avais jamais vu ça auparavant. Peut-être qu’elle existait avant, mais à coup sûr elle est très précise. Cal n’a rien gagné, mais si vous regardez cette caméra, vous voyez qu’il bouge un peu. Demain, après avoir couru, nous pourrons parler de la pénalité, car après la course Cal a dit que passer par la pitlane vous fait perdre 35 secondes. Donc c’est terminé. Peut-être que vous pourriez faire le Long Lap. Je ne sais pas, mais la règle est que vous ne pouvez pas bouger. Donc c’est comme ça ».



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Monster Energy Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team