En MotoGP, la réussite passe autant par une exploitation maximale des bons moments que par une faculté de résilience décuplée pour passer au travers les mauvais. En ce sens, Miguel Oliveira a montré qu’il avait toutes les qualités d’un pilote de la catégorie en sortant d’un Grand Prix des Amériques compliqué avec deux points dans sa besace. Parti dix-huitième, il prend la quatorzième place et les deux points qui vont avec.

Elle était déjà loin la course argentine avec une onzième place gratifiante. De l’offensive à Las Termas, il a fallu passer à la défense au Texas. Mais le Portugais de 24 ans a maintenu le cap en ne revenant pas vierge de son chemin de croix d’Austin : « ce fut certainement une course difficile et un départ très décevant. Je ne m’y attendais pas. Mais j’ai finalement trouvé un peu plus de vitesse et j’ai pu piloter comme prévu »

Il ajoute : « nous devons être satisfaits de ce résultat, car nous avons finalement réussi à atterrir dans les points et c’était notre objectif ». En quittant les lieux, il déclare : « c’est vraiment une piste difficile, alors c’est bien d’avoir marqué des points ici ».

« Maintenant nous allons à Jerez, une piste que nous aimons vraiment et qui devrait mieux convenir à notre moto. En conséquence, l’attente est grande. Nous avons également beaucoup de points positifs, nous en avons appris davantage sur la KTM et nous la comprenons maintenant un peu mieux. Nous devons ajuster davantage ma position pour que je me sente à l’aise et continuer à travailler dans cette direction », a ajouté Oliveira, seizième au championnat avec sept points, soit de deux plus que Johann Zarco, le leader des troupes autrichiennes étant Pol Espargaró avec sa neuvième place synonyme de 18 points marqués en trois courses.



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3