La piste est encore muette au Mans mais les coulisse du Bugatti bruissent de rumeurs qui dessinent le plateau de demain. Le marché des transferts avait commencé sur les chapeaux de roues dès la première épreuve de l’année avec un Rossi confirmé chez Yamaha, puis un Lorenzo en partance chez Ducati. On attend maintenant la suite du côté de Yamaha avec, notamment, une décision sur Maverick Viñales.

Sauf que si quelque-chose nous vient de la marque aux trois diapasons, ce sera sans doute plus des murs de Tech3 que du box du team officiel d’Iwata. Depuis que Bradley Smith a assuré son avenir chez KTM pour les deux prochaines années, les troupes d’Hervé Poncharal cherchent un pilote susceptible de faire équipe avec un Pol Espargaró, par ailleurs pas plus confirmé.

Celui-là devra être jeune, plein d’espoir et adouber par Lin Jarvis. Jusqu’à récemment, c’est Alex Rins qui tenait la corde pour un poste équivalent à un corridor menant vers une M1 d’usine. Mais l’Espagnol s’est fait discret en même temps que l’idée de le voir aux côtés de Márquez en lieu et place de Pedrosa prenait de la consistance. Puis, le nom de Jonas Folger a commencé à fuser, ce dont nous vous avions parlé dès le 12 avril dernier.

Et maintenant ? Notre fin limier sur place nous apprend que Jonas Folger est actuellement dans le bureau d’Hervé Poncharal. Et sans doute pas pour partager le thé. L’avenir de l’Allemand de 23 ans, actuellement équipier de Cortese en Moto2 s’éclaircit donc. Jonas Folger a commencé sa carrière en Grand Prix en 2008 du temps de la 125cc, s’est fait favorablement remarquer avant de voir sa côte s’infléchir en raison de souci de santé et de choix de motos pas très judicieux. Remis en selle, c’est de nouveau un candidat à la victoire. Il compte, avant ce Grand Prix de France, 4 victoires, 20 podiums et 6 pole-positions.



Tous les articles sur les Pilotes : Jonas Folger