C’est reparti pour les Moto2 qui ont découvert juste avant la pause déjeuner le nouveau développé du tracé de Montmelo. Avec sa chicane inédite, c’est un nouveau circuit et de nouvelles références qui auront cours pour ce Grand Prix de Catalogne. Pour le moment c’est Miguel Oliveira et sa KTM qui sont à battre avec un chrono de 1’50.165.

Sur une piste complètement sèche cette fois et chauffée à un peu plus de 44°, on s’attend à voir le rythme s’affoler. Avant d’ouvrir les hostilités, le Portugais à la machine autrichienne mène le bal qui l’amènera à prendre, dimanche, son centième départ de carrière en Grand Prix.

 

 

Le ton de l’après-midi était d’abord donné par Alex Márquez en 1’50.580 dans une première partie d’exercice passée à faire un maximum de tours en vue de se préparer pour la course. Une ambition contrariée du côté d’Axel Pons qui chutait au virage 1 après que dix minutes se soient écoulées. C’était moins grave pour Pawi qui tirait droit au virage 4. Néanmoins, le premier cité s’installait à un bon sixième rang avec un chrono de 1’50.900.

Au moment d’entamer les vingt dernières minutes, Jorge Navarro décidait de secouer la hiérarchie en prenant la tête en 1’50.497. Comme un signe de révolte des derniers arrivés dans la catégorie puisque Bagnaia pointait quatrième à un peu plus de deux dixièmes. Fabio Quartararo n’était pas si loin, au onzième rang. Vierge était quinzième avec la Mistral610 tricolore. Mais la meilleure performance du matin était toujours à battre…

 

Les cinq dernières minutes voyaient la patrouille Marc VDS sortir pour prendre les deux premières positions. Alex Marquez était le nouvel homme à battre en 1’50.047 devant son équipier Morbidelli dominé seulement de dix millièmes. Il fallait donc prendre un peu plus ses distances, ce qu’a signifié le leader du championnat en prenant le dessus sur  le frère de qui vous savez en réalisant le premier chrono en dessous des 1’50 au tour: exactement 1’49.731… Pourtant, l’Espagnol ne ménageait pas ses efforts …

Mais l’Italien non plus puisqu’il chutait au virage 5 peu après sa performance réalisée. Pendant ce temps, Pasini tentait de se frayer un chemin au milieu du peloton, manquant de peu de percuter Yonny Hernandez.

Au baissé du drapeau à damiers on constatait un doublé des pilotes Marc VDS avec Morbidelli en leader devant Alex Marquez pour trois dixièmes. Corsi s’invitait dans le trio de tête avec la SpeedUp et Pasini poursuivait sur sa lancée du Mugello. Navarro fermait brillament le top 5 à Hernandez en plein renouveau.

Bagnaia, septième ne déméritait pas en pointant devant Nakagami, Oliveira et Lüthi qui verrouillait le top 10. Fabio Quartararo était quatorzième et Vierge seulement dix-neuvième.

#CatalanGP Moto2 FP2: Chronos

 

 

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team