Le team Gresini Racing profite de la pause estivale pour nous gratifier d’un sujet non dénué d’intérêt quant à la création de l’équipe Gresini MotoGP qui alignera Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio l’année prochaine.

En voici une traduction.


Ce n’est un secret pour personne que le projet MotoGP de Gresini était le grand rêve de Fausto Gresini. C’est un rêve que, nous en sommes sûrs, il aurait réalisé de ses propres mains. Sa mort prématurée a sans doute placé Gresini Racing face à une réalité complexe, que Nadia Padovani, son épouse, a su remodeler à l’image de Fausto.

C’est ainsi qu’est né le projet MotoGP de Gresini, qui a trouvé un allié en Ducati Corse, puis en Di Giannantonio et Bastianini, une équipe entièrement italienne, liée de manière romantique à l’histoire de Gresini et de Fausto.

Nadia Padovani Gresini, Propriétaire et Team Principal de Gresini Racing :
« Continuer au nom de Fausto était et reste notre mission, et pour le faire de la meilleure façon possible, le retour en MotoGP en tant qu’équipe indépendante était un must. Ce furent des mois intenses, pleins de travail et d’émotions pendant lesquels, avec toute l’équipe, nous avons concentré nos efforts pour créer le meilleur projet MotoGP possible. Ducati Corse et Fausto s’étaient déjà parlé à la fin de la saison dernière et je crois que le choix des motos de l’usine de Borgo Panigale est le bon, même si je n’oublie pas l’importante collaboration avec Aprilia ces dernières années. »

« Quant à nos pilotes, que puis-je dire… Leur talent, leur vitesse, leur ambition et leurs victoires sont visibles pour tout le monde, et je pense que le MotoGP sera leur terrain de jeu pour de nombreuses années à venir. Ils sont très jeunes et le fait que ce soit Fausto qui les ait “découverts” et amenés sur la scène mondiale me fait penser que c’est une formation qu’il aurait approuvée sans réserve. »

Fabio Di Giannantonio :
« Atteindre le sommet n’arrive pas tous les jours. L’année prochaine, je courrai dans la plus haute catégorie possible de ce sport et c’est un rêve incroyable. Le premier jour sera comme l’entrée à l’école des grands : Ce sera une grande expérience, quel que soit le déroulement. La transition du Moto2 au MotoGP sera difficile : 100 chevaux de plus, plus de personnes dans les stands, plus d’engagements, plus de boutons sur le guidon… C’est sûr que ce sera un énorme changement, mais je me sens prêt et je suis impatient. »

Enea Bastianini : 
« C’est fantastique de revenir chez Gresini Racing, une équipe qui est comme une famille pour moi et qui a fortement cru en moi par le passé. En fait, elle a été la première à croire en moi. Nous avons passé trois ans ensemble et je n’en ai que de bons souvenirs. J’aurais évidemment aimé commencer cette aventure avec Fausto, mais la famille Gresini ne s’appelle pas ainsi pour rien, et j’aurai beaucoup d’amis autour de moi pour m’aider. Avec Ducati, nous avons trouvé l’accord que nous recherchions et je suis sûr que l’année prochaine nous aurons une moto très compétitive. En 2022, j’arriverai davantage préparé pour cette catégorie et encore plus motivé. »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Fabio Di Giannantonio

Tous les articles sur les Teams : Gresini MotoGP