La prochaine manche du MotoGPTM 2019 emmène Michelin sur le seul circuit qui accueilli un Grand Prix chaque année depuis la création du championnat, à Assen, Pays-Bas, pour le Motul TT Assen.

Le MotoGP célèbre son 70e anniversaire cette année et avec l’Italie, les Pays-Bas est le seul pays à avoir accueilli une course chaque année. Mais Assen est une exception car c’est le seul circuit à avoir été utilisé, alors que la manche italienne s’est déroulée sur des circuits différents. Le TT Assen Circuit a connu plusieurs configurations au fil des années, mais la piste de 4,542 km, avec ses six gauches et douze droites, est toujours l’un des tracés les plus respectés et aimés du monde. Il est si admiré qu’on l’appelle la « Cathédrale » des courses moto. C’est un circuit historique qui produit des courses excitantes.

Michelin propose une gamme de pneus parfaitement adaptés à cette piste avec des courbes rapides « old school » et des virages en « banking », très technique mais avec tous les équipements de sécurité requis de nos jours. Ses 18 virages en font un tracé exigeant pour les pneus arrière, plus que pour l’avant. Les MICHELIN Power Slicks soft, medium et hard, avec leur design asymétrique et un côté droit plus dur, vont avoir fort à faire pour combattre le stress et les températures élevées engendrées par les courbes à droite rapides, une des caractéristiques du circuit. Les pneus avant ont moins de contraintes, mais ils sont tout autant sollicités. Le soft, medium et hard, en configuration symétrique, doivent être sélectionnés pour fonctionner au maximum de leur performance avec les pneus arrière.

Assen est actuellement la piste la plus septentrionale du calendrier – cela changera en 2020 lorsque la Finlande rejoindra le championnat – et c’est cette position sur la planète qui a également apporté sa part de pluie à l’événement. Si ces conditions se présentent, les pneus MICHELIN Power Rain soft et medium seront disponibles à l’avant, les pneus arrières seront présentés en une version symétrique extra-soft et une asymétrique soft composée d’un côté droit plus dur.

Pour Michelin et le paddock MotoGP, les préparations pour la huitième manche de la saison, vont commencer avec deux séances d’essais libres vendredi, avant deux autres samedi, suivies par deux séances de qualifications le même jour. L’office dominicale dans la « Cathédrale » retrouve sa date habituelle de juin – la course fut organisée en juillet l’an passé. Le départ sera donné dimanche 30 juin à 14h00 pour 26 tours.

Piero Taramasso – Manager Deux-roues Michelin Motorsport :

« Assen est un circuit très technique et on s’y prépare un peu différemment. Les pneus arrière assurent la majorité du travail en raison des contraintes engendrées par les courbes et enchaînements rapides. Tous les pilotes ont besoin d’un bon grip, constant, car ce qui se passe dans un virage peut avoir des conséquences sur le reste du tour. C’est aussi un circuit où les pilotes ont envie d’attaquer tout au long de la course et, avec la constance et le grip des pneus actuels supérieurs grâce à une nouvelle technologie utilisée dans les mélanges, on pense qu’ils pourront utiliser tout leur potentiel et leur longévité pour nous offrir une course rapide et intense. Assen est également un circuit où la météo peut changer rapidement et jouer un rôle déterminant. On doit s’y préparer et nous avons connu une course sous la pluie ici depuis notre retour en MotoGP. Nos pneus avaient bien fonctionné. Depuis, les gommes ont progressé. S’il pleut, on peut s’attendre à une course aussi disputée que sur le sec ».

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :