Le Britannique a sorti l’artillerie lourde sur la pénultième étape de ce Dakar 2022, qu’il a bouclée en deuxième position derrière le tenant du titre, Kevin Benavides. Le Français Adrien van Beveren chute quant à lui à la quatrième place du général.

La boucle autour de Bisha parcourue aujourd’hui par les concurrents constituait l’avant-dernière étape de cette troisième édition du Dakar en Arabie saoudite, mais la dernière d’envergure, alors que la finale prévue demain ne comportera « que » 164 kilomètres.

En ce sens, les écarts creusés aujourd’hui et la hiérarchie établie devrait être difficilement remise en cause demain, même si l’Histoire de la classique du rallye-raid nous recommande d’être prudent quant aux résultats qu’on compte pour acquis.

 

Une dernière étape d’envergure piégeuse 

Aujourd’hui, les engagés ont donc dû se risquer sur une spéciale longue de 345 km, et composée pour moitié de dunes, représentant ainsi un gros défi pour les motards et demandant une navigation rigoureuse pour ne pas se retrouver désorienté dans sa navigation dans une étape très vallonnée, où rien ne ressemble plus à un erg qu’un autre.

Dans ces conditions Toby Price, vainqueur de sa première étape hier, a rapidement cédé le pas à ses adversaires. C’est ainsi que Matthias Walkner a surgi en tête au premier pointage, au kilomètre 43, avec 24 secondes d’avance sur Sam Sunderland et 47 sur Pablo Quintanilla.

De quoi replacer l’Autrichien dans la course à la victoire finale, lui qui s’était montré quelque peu brouillon hier sur la fin de sa navigation. Néanmoins, et même s’il s’en défend, difficile de ne pas penser qu’il s’agissait plus d’une tactique pour partir en retrait aujourd’hui et ainsi ne pas ouvrir la route, plutôt que d’une véritable erreur.

 

Sunderland reprend la main au général

Même chose pour Sunderland, qui après une performance en demi-teinte hier a affiché un gros rythme pour prendre la tête de l’étape au kilomètre 127. Le vainqueur de l’édition 2017 affichait alors huit petites secondes d’avance sur son plus proche poursuivant, Kevin Benavides, qui malgré son abandon sur la spéciale d’hier a pu repartir en Rally2.

Suffisant néanmoins pour reprendre déjà la tête du général au Français Adrien van Beveren, parti aujourd’hui en quatrième position dans l’ordre des départs, et qui perdait de fait beaucoup de temps dans la reconnaissance de la piste.

La tendance s’est par la suite renforcée au fil des kilomètres, Sunderland consolidant son avance en tête sur ses principaux rivaux dans la course au titre. A mi-parcours, le pilote GasGas affichait ainsi une avance de 4’44 sur Walkner, et reléguait Quintanilla à 7’17 et Van Beveren à 18’41.

 

Victoire d’étape pour Benavides

L’Anglais s’est néanmoins incliné pour seulement quatre malheureuses secondes dans les dernières encablures face à Benavides, vainqueur final de l’étape, l’Argentin qui a démontré avoir de la ressource après ses déboires de la veille.

Joaquim Rodrigues réalise pour sa part une superbe prestation en terminant l’étape sur le podium, en troisième position devant Walkner, alors qu’il faut ensuite descendre au sixième rang pour retrouver Quintanilla, à 7’40, et au 15e pour retrouver Van Beveren, à 21’33.

 

 

On notera également la 17e place de Danilo Petrucci, qui continue de faire le boulot et est en passe de voir la fin de son premier Dakar, une vraie prouesse pour l’ex-pilote MotoGP, qui occupe actuellement la 72e position au général.

Van Beveren n’a pas dit son dernier mot

Tous ces résultats ne sont bien sûr pas sans conséquences sur le général. Van Beveren perd ainsi le leadership, qui retombe de nouveau dans l’escarcelle de Sunderland. Le Nordiste descend même du podium provisoire et est à présent distancé à 15’30 du Britannique.

 

 

Même s’il sera très difficile de rattraper plus d’un quart d’heure de retard sur la dernière spéciale prévue demain, gageons que le tricolore saura faire le meilleur usage de sa position avantageuse dans l’ordre des départs pour jouer son va-tout et pourquoi pas coiffer tout le monde au poteau sur cette 44e édition du Dakar ! Tout le monde, c’est-à-dire Sunderland, bien sûr, mais aussi les pilotes intercalés entre lui et le Britannique, à savoir Quintanilla et Walkner. Pour ce faire, Van Beveren ne dispose donc certes que des 164 kilomètres restant à parcourir entre Bisha et Djeddah demain, mais impossible n’est pas français !

Dakar Motos – Classement de l’étape 11 :

Dakar Motos – Classement général :

Crédit classements et photos : Dakar.com



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci