Le pilote suisse Dominique Aegerter avait tout donné pour qualifier la Honda privée #634 du team MuSASHi RT HARC-PRO en 4e position juste derrière la Honda officielle #33 (en fait, les deux machines sont très proches techniquement).

Se révélant plus rapide que ses deux coéquipiers, de 7 dixièmes par rapport au Japonais Ryo Mizuno et de plus d’une seconde par rapport à l’Espagnol Javier Forés, c’était un beau coup qui faisait naître l’espoir de briller durant les premiers tours, à défaut d’être vraiment compétitifs sur la durée de la course.

Il n’en sera rien, puisque l’équipe japonaise a été sanctionnée hier après vérification technique de sa machine.

Les officiels n’ayant communiqué sur le sujet, la raison exacte nous est fournie par nos correspondants à Suzuka : au moins un des stickers liés à chaque pneu n’aurait pas été collé sur le pneu lui-même, mais sur la jante, ce qui permet en théorie d’utiliser plus de pneus qu’autorisé…

En conséquence, la Honda #634 partira de la pit-lane, une minute et demie après que le départ des 8 heures de Suzuka sera donné, et l’équipe japonaise s’est adaptée en faisant partir Ryo Mizuno pour le premier relais.

Mais l’Helvète a logiquement exprimé sa déception : « L’ampleur de cette punition est un peu incompréhensible pour moi. Je pense que c’est absolument injuste, cela aurait été suffisant s’ils nous avaient mis hors du Top 10. Nous aurions pu bien faire dans la course à partir de la onzième place sur la grille ou peut-être même plus loin en arrière. Là, nos chances d’obtenir un bon résultat sont très limitées dès le départ. C’est tout simplement décevant, d’autant plus que nous sommes parfaitement préparés pour la course ».

Rendez-vous à partir de 4h30 heure française pour notre article actualisé en direct !

 



Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter