Alors qu’Illya Mykhalchyk avait réalisé le meilleur temps du jeudi sur la BMW usine en 1’53.669, la deuxième et dernière séance qualificative allait être déterminante pour la formation de la grille de départ en épi de type 24 heures.

La veille, les pilotes dotés de brassards bleus et jaunes avaient pu tourner normalement, mais les rouges et les verts avaient dû se contenter d’une piste humide, et pour eux tout restait à refaire.ò

On commençait ce vendredi matin par faire chauffer les machines :

Pilotes bleus :

Dès les premières minutes de la séance, Loris Baz sur la Yamaha du YART battait le record des qualifications en 1’53.408. Josh Hook sur la FCC TSR Honda France se rapprochait à 0.201. Il précédait Jérémy Guarnoni sur la Webike SRC Kawasaki France (désormais n°1, car Championne du Monde en titre) de 0.077.

Mathieu Ginès sur la BMW ERC Endurance se portait en quatrième position à 0.942 de Baz, devant la BMW officielle pilotée alors par Illya Mykhalchyk moins rapide que la veille. Enzo Boulom était le plus rapide en Superstock (dixième au général) sur la Kawasaki du Team 33 Coyote Louit Moto en 1’55.441.

Résultats de la deuxième qualification pilotes bleus :

Une Ducati Panigale V4R participait au mondial d’endurance pour la première fois, avec Hertrampf Racing :

Pilotes jaunes :

Marvin Fritz, coéquipier de Loris Baz, se hissait en tête en 1’54.247, mais il chutait peu après, sans gravité. Il parvenait à rentrer au stand du YART et repartait après réparation à 6 minutes de la fin, alors toujours en tête.

Il précédait Florian Marino sur une autre Yamaha, celle de VRD Igol Pierret Expériences à 0.214, et la Kawasaki SRC d’Erwan Nigon troisième à 0.3176 devant la Honda FCC de Freddy Foray à 0.420.

Dans le tout dernier tour, Etienne Masson réalisait le meilleur temps de cette séance en 1’53.883 sur la Suzuki du SERT. Il précédait Marvin Fritz, Erwan Nigon, Florian Marino et Julian Puffe sur la BMW officielle.

En Superstock, le Suisse Robin Mulhauser donnait l’avantage à Moto Ain en 1’54.842, avec la septième place au général.

Résultats de la deuxième qualification pilotes jaunes :

Pilotes rouges :

C’était ensuite aux pilotes dotés de brassards rouges de prendre la piste sur le sec, alors qu’ils n’avaient pu rouler que sur le mouillé la veille.

On retrouvait assez vite une nouvelle fois le YART en tête avec Niccolo Canepa en 1’54.678 devant la SRC Kawasaki et David Checa à 0.318 et le véloce Kevin Manfredi troisième et leader en Superstock sur la ZX-10R du Team 33 Coyote Louit Moto à 0.725. Puis la séance était suspendue au drapeau rouge à 12 minutes du drapeau à damier. Elle repartait peu après.

Niccolo Canepa progressait en 1’53.899, 0.868 devant Kenny Foray (BMW usine), David Checa (SRC Kawasaki) à 1.097, Mike di Meglio (FCC TSR Honda France) à 1.496 et Kevin Manfredi (Team 33).

Finalement, Niccolo Canepa demeurait leader, devant Kenny Foray, Louis Rossi (BMW ERC Endurance), David Checa, Mike di Meglio et Kevin Manfredi (premier Superstock).

Résultats de la deuxième qualification pilotes rouges :

Pilotes verts :

Karel Hanika, le pilote remplaçant du YART, s’installait au commandement en 1’55.489 devant Jan Bühn (BMW ERC Endurance) à 0.884 et Bastien Mackels (remplaçant BMW usine). Puis Mackels passait deuxième à 0.561.

Adrian Parassol (Team 33 Coyote Louit Moto) cinquième, était le plus rapide en Superstock.

Dans les derniers tours, Karel Hanika améliorait le meilleur temps en 1’55.317, 0.561 devant Mackels.

Résultats de la deuxième qualification pilotes verts :

A l’issue des qualifications, le YART avec Loris Baz, Marvin Fritz et Niccolò Canepa, a devancé Webike SRC Kawasaki France avec Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa, suivi par le team japonais F.C.C. TSR Honda France avec Josh Hook, Freddy Foray et Mike di Meglio, le BMW Motorrad World Endurance Team avec Ilya Mikhalchik, Julian Puffe et Kenny Foray, le Team ERC Endurance avec Mathieu Gines, Julien da Costa et Louis Rossi sur BMW, le Suzuki Endurance Racing Team avec Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black, et le Tati Team Beaujolais Racing avec Alan Techer, Kevin Denis et Julien Enjolras.

Loris Baz a établi un nouveau record du tour en 1’53.408. « J’aime courir en Endurance, a déclaré Loris Baz, mais il n’est pas toujours facile de concilier les calendriers de Mondial Superbike et d’Endurance. Je remercie mon équipe Ten Kate de m’avoir laissé rouler ici pour remplacer Broc Parkes et je suis ravi de retrouver l’équipe de Mandy Kainz avec qui je suis resté en relation depuis notre première rencontre en 2011. » Le YART enregistre ainsi les premiers points distribués en Championnat du Monde FIM EWC 2019-2020. L’équipe de Mandy Kainz reçoit les 5 points bonus de la pole position.

Selon Erwan Nigon, “Après une météo changeante et très perturbante hier (pneus secs pour Jérémy, intermédiaires pour moi et pluie pour David), nous avons retrouvé des conditions de roulage plus classiques ce matin avec le retour du soleil. Le résultat global est conforme à nos attentes et l’objectif respecté avec cette seconde place aux essais. Avec notre meilleur tour en 1,54 275, nous avons de quoi nourrir des ambitions de victoire, d’autant que tous trois sommes très proches en terme de rythme de course. Enfin, j’ajouterai que la Kawasaki Ninja ZX-10 RR est parfaite en tous points, c’est une moto très aboutie, fiable et performante. A cela, il convient de préciser que nous sommes également ravis de nos pneumatiques Pirelli.”

En Superstock, le Team 33 Coyote Louit Moto précédait sur Moto Ain. Dans cette catégorie Superstock, le Team 33 Coyote Louit Moto (Kawasaki) avec Enzo Boulom, Christian Gamarino et Kevin Manfredi a devancé Moto Ain (Yamaha) avec Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Hugo Clère.

Classement général final des qualifications :

Liste complète détaillée des chronos

La liste des engagés

Photos © David Reygondeau pour Eurosport Events, équipes, constructeurs et partenaires



Tous les articles sur les Pilotes : Niccolò Canepa

Tous les articles sur les Teams : YART-Yamaha