De Alessio Piana / Corsedimoto.com

Les critères de sélection pour les 8 heures de Suzuka 2020 ont été revus : 6 équipes ont leur place garantie (parmi celles-ci, Kawasaki), les autres devront courir à Sepang.

L’inscription des 8 Heures de Sepang au calendrier n’est pas seulement une nouvelle extension du Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC en Asie. Comme expliqué à plusieurs reprises, l’étape malaisienne d’endurance moto sera une sorte de “8 Heures de Suzuka bis”. Les meilleures équipes (y compris officielles) de l’univers All Japan seront de la partie, avec un objectif principal : obtenir un laissez-passer pour la “course des courses” prévue pour le 19 juillet 2020. La raison en est simple. En vertu d’un accord entre le Circuit International de Sepang et Mobilityland (la société qui gère les circuits de Suzuka et Motegi), les 8 heures du 14 décembre prochain seront en effet une course de qualification pour le marathon du Soleil Levant.

SUZUKA TRY OUT
Lors des trois éditions précédentes, les équipes ont dû répondre à certaines exigences pour obtenir le feu vert pour concourir aux 8 heures de Suzuka. 20 équipes permanentes inscrites au Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC, ainsi que les équipes figurant dans les 10 premières aux qualifications ou dans les 20 premières lors de la course de l’édition précédente, avaient droit à une place dans la course. Pour déterminer les autres équipes autorisées à prendre le départ, on a utilisé le “Suzuka Try Out”, une série de courses qualificatives : les manches de Motegi et Suzuka du championnat All Japan Superbike et la première manche des Suzuka Sunday Road Races en juin. Une fois la liste des équipes admises définie, le comité de sélection se réserve le droit d’attribuer 5 places supplémentaires aux équipes ne répondant pas à ces critères.

TRY OUT RÉVISÉ
Avec les 8 heures de Sepang faisant office de course qualificative pour Suzuka, les fameux Try Out ont été révisés, avec des critères difficiles à comprendre à la clé . Pour l’édition 2020, sur la base des résultats de 2019, seules 6 équipes peuvent désormais compter sur une place garantie.

Kawasaki Racing Team (EWC)
Honda Suzuka Racing Team (EWC)
Honda Dream RT Sakurai Honda (EWC)
Team Frontier (EWC)
TONE RT SYNCEDGE 4413 (Superstock)
Zaif NCXX Racing & Zenkoukai (Superstock)

Outre Kawasaki (vainqueur au général) et TONE RT SYNCEDGE 4413 BMW (vainqueur en Superstock), les autres équipes ont obtenu la place garantie non pas pour les résultats obtenus, mais grâce à des paramètres introduits seulement cette année. Les organisateurs définissent le “seeding status“, résultat d’un calcul compliqué (dans le règlement, en japonais, spécifié en deux pages…) basé sur les pilotes alignés en 2019 avec leur score attribué. Un exemple ? L’objectif est d’atteindre 8 points exacts. Pas un de plus, pas un de moins. Par exemple, si une équipe a un pilote qui est habituellement impliqué dans le MotoGP, elle obtient 5 points, 3 si elle participe dans la catégorie Moto2. En fonction de la position dans la course, ceux qui ont obtenu un tel score obtiennent le feu vert pour les 8 heures de Suzuka 2020.

COURSES QUALIFICATIVES
Un calcul complexe, et en quelque sorte inexplicable, comme en témoigne le fait que des équipes comme Yamaha Factory, Red Bull Honda HRC ou Yoshimura Suzuki ne sont actuellement pas admises à la prochaine édition des 8 heures de Suzuka. Un choix qui veut précisément inviter ces équipes à concourir aux 8 heures de Sepang 2019. Dans ce cas, jusqu’à 26 places seront attribuées, réparties comme suit : 20 pour les 20 premières équipes sur la ligne d’arrivée, sans distinction de catégorie, 3 pour chacune des meilleures équipes “d’Asie du Sud-Est” classées au classement EWC et Superstock.

Avec un maximum de 20 places pour les équipes permanentes FIM EWC, il ne restera que quelques places entre la première course de la All Japan Superbike à Suzuka et les courses sur route du dimanche en juin 2020.

C’est pourquoi, à Sepang, nous verrons un grand nombre d’équipes au départ, en vue de participer aux 8 Heures de Suzuka…

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Alessio Piana

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :