Les jours s’écoulent depuis que Johann Zarco et KTM se sont accordés pour un divorce à l’amiable ou une rupture conventionnelle. C’est selon. Ce qui est acquis, c’est que le contrat de deux ans ne vivra qu’une seule saison. Au micro de RMC Sport, le double Champion du Monde de Moto2 a clairement expliqué son état d’esprit. Transparent, franc, il se dit maintenant en accord avec lui-même tout en reconnaissant qu’il s’est mis dans une posture délicate pour la suite de sa carrière…

Mais Johann Zarco est un homme avec toute sa sensibilité avant d’être un pilote avec tout son talent. Alors, s’il se trouve à présent à sauter dans le vide et sans filet, il assume totalement : « depuis que j’ai parlé aux gens de KTM, j’ai une relation apaisée avec mon équipe. Ils savent que je n’ai rien contre eux. C’est moi qui ne m‘accepte pas dans les dernières positions alors que je peux faire mieux. Je l’ai prouvé par le passé et je brûle du désir de retrouver les avant-postes. Je veux rebondir en 2020 ».

Il ajoute : « mon idée est toujours de devenir un jour Champion du Monde MotoGP, mais avant ça, mon objectif est d’être en MotoGP en 2020. Je n’ai pas perdu mon niveau de pilotage en huit mois ». Il revient ensuite sur sa décision pour enfoncer le clou : « c’est une décision que j’ai prise en mon âme et conscience. Mon entourage m’a fait remarquer que je lâchais une branche sans pouvoir me rattraper à une autre. Mais je ne fais pas de la compétition moto pour être malheureux sur une moto ».

Il termine : « j’ai de la joie de vivre et je ne l’avais plus en descendant de la moto. Il faut être en accord avec soi-même. Je vais finir la saison et ça donne faim car pour l’instant je n’ai plus rien. Avoir le couteau sous la gorge, ça peut apporter des énergies supplémentaires qu’il était parfois dur d’aller chercher ». Rendez-vous donc à Silverstone, dès le week-end prochain…


Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP