Le week-end prochain se déroulera le Grand Prix de Grande Bretagne sur le tracé de Silverstone. Un rendez-vous qui sera important pour le couple Lorenzo-Honda qui va avoir des choses à se dire. Car si le HRC peut comprendre et supporter le manque de résultat de sa recrue à l’aune de ses malheurs physiques, ses manœuvres en coulisse pour s’échapper de son box vont devoir être expliquées. Le team manager Repsol Honda, Alberto Puig a annoncé la couleur en affirmant qu’il voulait voir de la motivation dans les yeux de Por Fuera. Les Japonais, eux, font plus dans le feutré. Ainsi le directeur technique Takeo Yokoyama.

Alberto Puig manierait-il le bâton et Takeo Yokoyama agiterait-il la carotte ? On ne sait, mais sur le sujet Lorenzo, on sent tout de même un partage des tâches. L’un cadre et l’autre rassure. Ce qui veut dire qu’il y a un délicat problème qu’il faut gérer. Jorge Lorenzo va donc revenir à Silverstone sur une RC213V qu’il veut remodeler. Des retrouvailles depuis Assen, ce qui fait loin dans l’échelle espace-temps du MotoGP.

Alberto Puig a déclaré qu’il ne s’attendait pas à de grandes performances de la part de son pilote qui va devoir reprendre ses marques. Il observera donc avant tout l’attitude, le comportement, pour se convaincre que la flamme brûle toujours. Takeo Yokoyama, l’homme de la technique chez Honda, n’en manquera pas une miette. Mais il évite de mettre le Majorquin sur la sellette : « c’est vrai qu’avec Lorenzo, ça prend plus de temps que prévu pour être suffisamment rapide » commente le Japonais. « Aussi bien pour lui que pour nous ».

« Du fait de son style de pilotage, on s’attendait à ce que son adaptation à notre moto soit compliquée. Et dans l’autre sens, il n’est pas facile de lui faire une moto qui lui convienne. Mais l’écueil principal, c’est sa succession de blessures » assure Takeo sur crash.net.

« Il n’a pas eu le temps de vraiment rouler sur la moto, et dès qu’il commençait à se sentir bien, à l’aise, quelque chose de malheureux lui arrivait. Des chutes, et encore de nouvelles blessures. Nous sommes dans une spirale négative. Mais dans la vie, lorsque vous sortez d’une telle mauvaise série, alors le meilleur ne peut qu’arriver. Alors c’est ce qui va arriver bientôt ! ». C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

 


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team