La route vers le titre de Champion du Monde FIM EWC 2021 est largement ouverte après les deux premières épreuves de la saison. Les 18 et 19 septembre au Castellet, le Bol d’Or, avec ses 24 heures de course et ses 65 points à prendre, va à nouveau bouleverser le classement provisoire mondial. Les 50 points à gagner sur la finale à Most en octobre font encore monter le suspense dans la lutte pour le titre 2021.

Particulièrement performants il y a quelques jours lors des tests privés sur le circuit Paul Ricard, le BMW Motorrad World Endurance Team et Yoshimura SERT Motul font figure de grands favoris à la victoire au Bol d’Or. Ces équipes officielles BMW et Suzuki ont dominé les débats et effacé les précédents records de la piste en Endurance. Malgré la victoire de Yoshimura SERT Motul aux 24 Heures Motos et une 3e place pour le BMW Motorrad World Endurance Team, les faits de course et des chutes aux 12 Hours of Estoril en juillet dernier ont freiné leurs progressions au classement provisoire. Ils pointent respectivement au 3e et 4e rang mondial.

Webike SRC Kawasaki France Trickstar, leader actuel du FIM EWC à la mi-saison, arrive avec une courte tête d’avance (5 points) sur le vainqueur des 12 Hours of Estoril, le F.C.C. TSR Honda France.

Une concurrence au coude à coude
La formation Kawasaki française comme l’équipe japonaise Honda vont donc devoir résister à la remontée de la BMW et de la Suzuki mais aussi de deux autres équipes officielles, le YART – Yamaha Official EWC Team et ERC Endurance-Ducati.

Expérimenté et performant, le YART – Yamaha Official EWC Team sera le plus dangereux. L’équipe de Mandy Kainz a décroché la pole position au Mans comme à Estoril mais a joué de malchance en course. La Yamaha #7, 3e meilleure performance sur les tests privés début septembre, est donc aussi un des favoris à la victoire au Bol d’Or.

ERC Endurance-Ducati poursuit le développement de sa Panigale V4R et progresse au fil des courses. L’équipe Ducati vient de recomposer son équipage en raison de la blessure de Louis Rossi. Il est remplacé par Lorenzo Zanetti, pilote de développement Ducati qui connait parfaitement la Panigale.

Les ambitions grandissantes des équipes privées
Leader du classement des teams indépendants, VRD Igol Experiences poursuit sa progression. Aux 12 Hours of Estoril en juillet, cette équipe privée française a cédé la 3e place à quelques minutes de l’arrivée sous les attaques du BMW Motorrad World Endurance Team. 5e au classement mondial, VRD Igol Experiences viendra à nouveau se frotter aux écuries officielles.

Autre équipe privée en vue, le Tati Team Beringer Racing dont la Kawasaki est particulièrement performante en piste. 4e sur la grille de départ au Mans, 5e sur la grille à Estoril, le Tati Team Beringer Racing s’est à nouveau fait remarquer lors des tests privés au Castellet. Il manque juste de réussite en course. Il a dû abandonner après des chutes au Mans et un spectaculaire accrochage à Estoril.

Parmi les formations privées, on surveillera également Moto Ain qui poursuit son apprentissage en catégorie EWC, la solide équipe du Bolliger Team Switzerland et le Wójcik Racing Team.

Animation garantie en Superstock
La bagarre s’annonce aussi spectaculaire en catégorie Superstock. National Motos et BMRT 3D Maxxess Nevers sont au coude à coude en tête mais ça pousse derrière. Le Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore et le Team 33 Louit April Moto se sont montrés les plus incisifs en tests privés. A surveiller aussi, No Limits Motor Team et Pitlane Endurance qui pointent dans le Top5 du classement provisoire de la coupe du monde FIM Superstock.

Premiers essais libres chronométrés sur le circuit Paul Ricard jeudi 16 septembre dans la matinée.

Le Bol d’Or sera à vivre en direct sur le réseau international Eurosport accessible sur les cinq continents. Les fans pourront ainsi suivre la course en live de la procédure de départ à la cérémonie du podium.

La course sera également en direct intégral via la plateforme digitale Eurosport avec des commentaires anglais et français.

Au-delà du réseau international Eurosport, la course sera à vivre sur plusieurs chaines et plateformes digitales du monde entier.

En France, la Chaîne l’Équipe sera en direct samedi dès 14 h 58 et se concentrera dimanche sur les heures décisives de ce Bol d’Or de 7 h à 16 h.

Suivez aussi le Bol d’Or sur les plateformes et réseaux sociaux FIM EWC avec le live timing, et sur le site fimewc.com ainsi qu’avec des contenus dédiés sur Facebook, Instagram, YouTube et les faits de course en live sur Twitter.

Plus d’informations sur le Bol d’Or 2021