Cinq courses étaient à notre programme de ce week-end du FIM CEV à Jerez.

Quatre d’entre elles furent passionnantes et seule celle des Moto2 fut quelque peu soporifique.

Vous pouvez toutes les visionner ici.

Les organisateurs ont annoncés 16 000 spectateurs.

Moto3 Course 1 :

A l’extinction des feux rouges, Sergio García (Honda, Team Estrella Galicia 0.0)  s’élance le mieux devant Ai Ogura (Honda, Asia Talent Team) tandis que Manuel Pagliani (Honda, Leopard Junior), qui complétait la première ligne, rate son départ et passe les premiers virages en 9e position.

Sergio García précède donc les 3 titulaires des équipes Asia Talent Team et AP Honda Racing Team dont les motos arborent les mêmes couleurs : Ai Ogura, Yuki Kunii et Somkiat Chantra.

Dès la fin du premier tour, García et Ogura parviennent à creuser un petit écart pendant que Chantra se rate et perd toute chance pour la victoire.

Sous l’impulsion de Ai Ogura (Honda, Asia Talent Team), les 2 hommes de tête portent progressivement leur avantage à près de 2 secondes à 10 tours du drapeau à damier, tandis que derrière, un groupe de 4 parvient à s’extraire du peloton : Manuel Pagliani (Honda, Leopard Junior), Yuki Kunii (Honda, Asia Talent Team ), Raul Fernandez (KTM, Angel Nieto Team) le leader du championnat qui s’est élancé de la 8e place sur la grille, et Jeremy Alcoba (Honda, Team Estrella Galicia 0.0).

Ce dernier décroche peu à peu alors que la jonction entre les 2 groupes est effectuée à 5 tours de l’arrivée, donnant ainsi la possibilité à 5 pilotes de se battre pour la victoire.

Ogura et Pagliani se disputent le commandement jusqu’au dernier tour que le pilote japonais entame en tête, avec une avance de quelques longueurs. Il est rattrapé par Sergio García qui tente une manœuvre un peu optimiste dans le dernier virage et envoie les 2 hommes au sol, ainsi que Pagliani dans les graviers.

Au final, Yuki Kunii (Honda, Asia Talent Team ) l’emporte donc devant Raul Fernandez (KTM, Angel Nieto Team) qui consolide ainsi son avance au championnat sur Manuel Pagliani (Honda, Leopard Junior).

ETC Course 1 :

Carlos Torrecillas (Punto Moto) fait le meilleur départ depuis sa 3e position sur la grille. Il est rapidement pris en chasse par Xavier Artigas (Honda Impala), le leader ex aequo du championnat, avant qu’une belle passe d’armes entre les deux pilotes permette à un peloton comprenant pas moins de 45 adversaires de recoller.

Néanmoins, peu à peu, un groupe de 8 jeunes adolescents parvient à s’échapper devant le paquet principal maintenant emmené par Lorenzo Fellon.

A 2 tours du drapeau à damier, Carlos Torrecillas se fait serrer par un adversaire et ne peut éviter la chute.

Xavier Artigas place une attaque dans le dernier virage mais Matteo Bertelle (SIC 58 Squadra Corse), le pilote de Paolo Simoncelli, ressort mieux et s’adjuge la victoire.

Côté français, Lorenzo Fellon termine 10e, Gabin Planques 17e et Clément Rougé 22e.

Au championnat, Xavier Artigas se détache puisque Matteo Patacca (SIC 58 Squadra Corse), l’ex co-leader du championnat, n’a finalement pas participé à la course, ses positions en qualification montrant qu’il n’a pas retrouvé son niveau d’avant sa sérieuse chute.

Moto2:

Pour les spectateurs, le seul intérêt de cette unique course des Moto2 à Jerez n’aura duré que le temps du premier tour.

En effet, dès le départ, Lukas Tulovic (Tech3, Teal Wimu CNS) s’élançait le mieux depuis la 2e place sur la grille de départ avant de se faire rapidement enfermer. Son coéquipier Hector Garzo, qui s’était montré le plus rapide en qualification, aurait pu faire une belle remontée depuis la 14e place sur la grille, suite à la pénalité reçue pour une pression d’essence trop élevée, mais, hélas, l’autre pilote roulant en Tech3 s’est fait sortir dans le gravier dès le premier tour, ce qui réduisait à peu près à néant toute chance de suspense.

En tête, Edgar Pons (Kalex, AGR Team) se lançait alors devant Jesko Raffin (Kalex, Swiss Inovative Investors Junior) dans un cavalier seul qui allait durer jusqu’à une ligne d’arrivée que le vainqueur franchissait avec 7,8 secondes d’avance sur le leader du championnat. A la décharge du pilote suisse, il souffrait d’une blessure au poignet à la suite d’une chute occasionnée par un adversaire vendredi lors des essais libres.

Au championnat, Jesko Raffin mêne toujours de 47 points sur Edgar Pons.

Moto3 Course 2 :

A l’extinction des feux rouges, Sergio García (Honda, Team Estrella Galicia 0.0)  fait le holeshot devant Ai Ogura (Honda, Asia Talent Team) tandis que Manuel Pagliani (Honda, Leopard Junior) ne concède cette fois qu’une place à Somkiat Chantra (AP Honda racing Team).

Rapidement, le pilote Leopard s’empare du commandement et accélère le rythme, seulement suivi par Sergio García (Honda, Team Estrella Galicia 0.0), Ai Ogura (Honda, Asia Talent Team), Yuki Kunii (Honda, Asia Talent Team), Deniz Oncü (KTM, Red Bull KTM Ajo) alors que le leader du championnat, Raul Fernandez (KTM, Angel Nieto team), mène le groupe de chasse à près de 2 secondes derrière.

Peu à peu, Oncü décroche et Pagliani tente de s’échapper avant de voir son mince avantage réduit à néant à 2 tours de la fin.

Sergio García reprend alors provisoirement le commandement avant de le concéder à Ogura à l’entame du dernier tour. Mais dans le dernier virage, le pilote Estrella Galicia effectue un nouveau une tentative de dépassement qui, cette fois et à l’inverse de la première course, est couronnée par un succès.

Au championnat, Manuel Pagliani récupère 5 points sur le leader Raul Fernandez, alors qu’il en avait concédé 9 lors de la première course.

ETC Course 2 :

A l’extinction des feux rouges, le poleman David Salvador (Cuna de Campeones) se fait une fois de plus dépasser par Xavier Artigas (Honda Impala) et Carlos Torrecillas (Punto Moto) qui tentent immédiatement de s’échapper.

Derrière, on ne l’entend pas de cette oreille, et si le peloton finit par s’étirer, il n’y a pas vraiment de cassure.

Après moulte bagarres et passes d’armes dans tous les sens, c’est finalement un groupe de 16 pilotes qui se présentent en vue de l’arrivée dans un paquet compact.

Néanmoins, on retrouve toujours aux avant-postes les principaux animateurs de la première course, à savoir Xavier Artigas, Carlos Torrecillas et Matteo Bertelle (SIC 58 Squadra Corse), mais aussi Victor Rodriguez (Ikono Motorbike Laglisse) et Marcos Uriarte (MRE Talent).

Après un dernier tour mouvementé qui a connu chutes et dépassement des limites de la piste, c’est finalement le vainqueur de la première course, Matteo Bertelle (SIC 58 Squadra Corse), pourtant sorti « un peu » large dans le premier virage, qui s’impose pour 10/1000 de seconde devant le poleman David Salvador (Cuna de Campeones).

Côté français, Lorenzo Fellon termine 9e, Clément Rougé 14e et Gabin Planques 27e.

Au championnat, Xavier Artigas est maintenant isolé, 21 points devant Victor Rodrigues, que le grand perdant du week-end s’appelle bien sûr Matteo Patacca.

Accédez aux résultats complets ici

La prochaine manche aura lieu à Albacete le 10 octobre, avant la finale à Valence le 25 novembre, une semaine après le dernier Grand Prix 2018.



Tous les articles sur les Pilotes : Manuel Pagliani