Depuis les rebondissements qui ont infligé un retard de trois tours aux deux leaders successifs qu’ont été la BMW MOTORRAD WORLD ENDURANCE TEAM #37 (avec Kenny Foray) puis la YOSHIMURA SERT MOTUL #1 (avec Sylvain Guintoli), la course des 12 Hours of Estoril a connu son lot habituel d’événements, la plupart engendrés par un asphalte maintenant surchauffé à 60° par le soleil portugais.

Tout d’abord, nous avons assisté à la la double chute, à 12 minutes d’intervalle, de la BMW du Team LRP Poland en bout de ligne droite.

Mais, un quart d’heure plus tard, c’est la violente perte de contrôle de Christoffer Bergman au guidon la Yamaha #777 du Wójcik Racing Team 2 qui entraînait l’apparition de la voiture de sécurité pendant une petite dizaine de minutes.

 

 

A la reprise, on assistait dans ces conditions difficiles aux chutes des Suzuki JMA MOTOS ACTION BIKE #34, Suzuki No Limits Motor Team #44, Kawasaki PLAYERS #156, la Suzuki TRT27 BAZAR 2 LA BECANE #27 et Ducati ERC Endurance Ducati #6.

 

 

En tête, la Yamaha #7 parvenait à conserver une bonne dizaine de secondes d’avance sur la Kawasaki #11.

Pendant ce temps, la Suzuki #1 et la BMW #7 continuaient leur remontée vers le top 5, sans se faire le moindre cadeau, à l’image du dépassement de Javier Forés sur Sylvain Guintoli…

 

 

Dans ces conditions extrêmement difficiles, les motos souffrent, soit de problèmes de température moteur, comme la Honda National Motos #55 et la Kawasaki BMRT 3D MAXXESS NEVERS #24, soit de problèmes de pneus, comme la F.C.C. TSR Honda France #5 qui mécontente visiblement fortement ses pilotes malgré la 3e place occupée à mi-course…

 



Tous les articles sur les Teams : YART-Yamaha