Oh, nous n’allons certes pas nous réjouir, mais le dicton “Jamais deux sans trois !” s’est une fois de plus vérifié lors des 12 Hours of Estoril !

Après les chutes, à quelques minutes d’intervalle, de la BMW #37 qui menait la course, puis de la YOSHIMURA SERT MOTUL #1  qui avait hérité du commandement, c’est au tour du nouveau leader, la YART – Yamaha Official Team EWC #7 de partir également à la faute, peu après la mi-course, avec Niccolò Canepa au guidon.

 

 

L’infortuné Italien a signalé un problème avec le pneu, mais cette fois la sanction des réparations n’est pas de 3 tours, comme ses prédécesseurs, mais de 9 tours, ce qui réduit quasiment à néant les chances de monter sur la podium.

Un peu moins performante mais misant sur la régularité, la Kawasaki #11 hérite du commandement… Et d’une absence de proverbe se rapportant à la situation !

Suivent la Honda #5 à moins d’un tour et la Yamaha #333 à 2 tours, en lutte avec la Kawasaki #4 pour la troisième marche du podium, si tant est que l’on puisse déjà penser au podium après d’aussi nombreux rebondissements, la mi-course à peine franchie…

 

Classement à 17 heures :