La 4ème étape du Championnat de France Superbike s’est déroulée sur le Circuit de Pau Arnos ce week-end des 19 et 20 juin. Organisée par le Moto Club Pau Arnos sous l’égide de la FFM, l’étape a offert son lot de surprises pour la suite de la saison… Leaders contestés, révélations d’outsiders : découvrez qui a marqué les esprits dans le Béarn !


SUPERBIKE 
COURSE 1 : DEBISE DÉCHU, GINES VAINQUEUR

À l’extinction des feux, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) pense peut-être faire cavalier seul comme sur les dernières étapes mais il doit faire face à une concurrence agacée par ses multiples victoires ! Les deux Champions de France Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) et Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin), lui emboitent le pas et comptent bien lui faire mordre la poussière !

À la mi-course, GINES prend le meilleur sur FORAY mais les deux pilotes restent l’un derrière l’autre à l’aspiration de l’albigeois.

À 4 tours du drapeau à damier, c’est le climax de la course : GINES s’empare de la tête et relègue DEBISE au second rang ! Dans les derniers tours, le Champion de France en titre gère son avance et l’emporte avec plus de 3 secondes d’avance sur DEBISE. Le pilote albigeois conserve tout de même la 2ème place devant FORAY.

Au 4ème rang, le paddock retrouve Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) qui résiste au retour d’Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin) en fin de course. Les deux pilotes terminent dans cet ordre : BERCHET 4ème et MAURIN 5ème.

Belle performance également pour Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) et David MUSCAT (Ducati – Michelin) qui terminent respectivement 6ème et 7ème.

Du côté des pilotes Challengers, Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) occupait le premier rang jusqu’au retour du leader du classement provisoire à 5 tours du drapeau à damier : Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli). Dans le tour suivant, ANTIGA récupère son dû et c’est dans le dernier virage que tout se joue ! Finalement RENAUDIN passe la ligne d’arrivée en premier au 8ème rang du scratch. ANTIGA termine 9ème devant le pilote Superbike et multiple Champion de France Gregory LEBLANC (Ducati – Pirelli).

Sur la dernière marche du podium des pilotes Superbike Challenger, on retrouve Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Pirelli) qui s’adjuge la 12ème place au scratch.

COURSE 2 : DEBISE CONTRE-ATTAQUE !

Suite à un départ canon et de premiers tours en tête, Valentin DEBISE semblait capable de creuser l’écart mais le poleman et vainqueur de la course 1 Mathieu GINES revient au contact après quelques tours !

Pourtant, après la mi-course, l’albigeois revanchard, conserve un rythme effréné que GINES ne semble pas pouvoir tenir. Les dés sont jetés pour le Champion de France qui perd du terrain au fil des virages et voit la victoire s’envoler. DEBISE passe finalement la ligne en tête avec 6’117 secondes d’avance sur GINES.

De son côté, Kenny FORAY passe la quasi-intégralité de la course au 3ème rang. Il gère sa course de manière studieuse et conclut sur la dernière marche du podium pour la seconde fois de la journée.

Avant la mi-course, Axel MAURIN passe à l’attaque depuis la 5ème place et s’octroie la 4ème place au nez et à la barbe de Morgan BERCHET. Ce dernier se laisse également surprendre par le pilote Superbike Challenger, Guillaume ANTIGA, très efficace l’après-midi ! Malgré les belles attaques d’ANTIGA sur MAURIN en fin de course, l’ordre ne bouge pas sur la ligne d’arrivée. MAURIN se classe 4ème devant ANTIGA et BERCHET.

Au 7ème rang, le paddock remarque le bon résultat du Champion de France Challenger 2020 : Nicolas ESCUDIER (Yamaha – Michelin). Il termine devant Matthieu LUSSIANA et Gregory LEBLANC, tous deux respectivement 8ème et 9ème.

À la 2ème place des pilotes Superbike Challenger, Martin RENAUDIN assure la 10ème place au scratch.

De son côté, Valentin SUCHET amène à nouveau les couleurs du Team LMS sur la 3ème place du podium Challenger.

Au provisoire, DEBISE trône en tête avec 199 points devant GINES (159 points) et BERCHET (97 points).
En challenger, RENAUDIN est en tête avec 190 points devant ANTIGA (171 points) et AGOGUE (112 points). 


SUPERSPORT 600
COURSE 1 : 1-0 POUR DEBISE

La fougue de la jeunesse est-elle en mesure de rivaliser avec l’expérimenté Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin) ?

Au départ, cela semble mal engagé pour le poleman et pilote Challenger Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli) qui voit l’albigeois s’envoler en tête ! Dans les tours qui suivent, les deux Challengers Tom BERCOT et Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli), tentent de s’accrocher au pilote de la Kawasaki n°153 qui creuse l’écart au fil des virages…

L’écart est impossible à combler pour les deux jeunes hommes, DEBISE enfonce le clou dans les tours suivants et l’emporte avec plus de 9 secondes d’avance sur ses concurrents. CAUCHI, quant à lui, parvient à surprendre BERCOT dans les derniers tours et termine 2ème avec près de 6 secondes d’avance sur BERCOT, 3ème.

Au 4ème rang, le paddock retrouve le Challenger Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli), appliqué et rigoureux, il passe la quasi-intégralité de la course au 4ème rang et conclut à la même position, synonyme de 3ème place des pilotes Challengers.

En bataille pour la 5ème place, le pilote Challenger Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli) joue des coudes avec les pilotes SSP600 : Corentin BRENON (Triumph – Michelin) et Adrien ROLLET (Yamaha – Dunlop). Finalement, FALCONE se classe bien 5ème devant BRENON. Moins efficace en dernière partie de course, ROLLET perd du terrain et clôture le top 3 des pilotes SSP600 au 7ème rang du scratch.

COURSE 2 : 2-0 POUR DEBISE

Dans le premier tour, les chutes du pilote Challenger Tom BERCOT et du pilote SSP600 Hugo ROBERT (Yamaha – Michelin) entrainent la sortie d’un drapeau rouge par la Direction de Course.

La course repart quelques instants plus tard avec un Valentin DEBISE intouchable ! Il adopte un rythme trop rapide pour ses poursuivants et inflige une véritable correction avec plus de 10 secondes d’avance à l’arrivée.

Au 2ème rang, en l’absence de Tom BERCOT, l’autre favori des pilotes Challenger, c’est Ludovic CAUCHI qui s’illustre après s’être détaché de Matthieu GREGORIO. Ce dernier termine 3ème au scratch et second de la catégorie Challenger après avoir roulé en « solo » durant la dernière partie de course.

Ça chauffe en revanche entre Kilian AEBI (Yamaha – Pirelli) et Vincent FALCONE pour la 4ème place au scratch synonyme de dernière marche du podium Challenger ! Après une ultime passe d’arme dans le dernier tour, c’est finalement FALCONE qui l’emporte et se classe 4ème devant AEBI. Corentin BRENON et Adrien ROLLET complètent le top 3 des pilotes SSP600 et terminent respectivement aux 6ème et 7ème rangs.

Au provisoire, DEBISE est en tête avec 200 points devant CAUCHI (157 points) et BERCOT (115 points).
En Challenger, CAUCHI est en tête avec 192 points devant BERCOT (155 points) et GREGORIO (115 points).


OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3
COURSE 1 : ROMAN VAINQUEUR PAR K.O

C’est très serré entre les favoris de la catégorie Remy SANJUAN (KTM RC4R), Mathis FARGIER (Brevo PM3) et Mattéo ROMAN (KTM RC4R). Alors que les trois pilotes tentaient tout pour s’imposer, un véritable coup de tonnerre retentit au sein du trio de tête. C’est la chute pour SANJUAN à 5 tours du drapeau à damier ! Celle-ci intervient avant une autre chute : celle de FARGIER 3 tours plus tard !

ROMAN se retrouve alors seul en tête et s’impose.

Au second rang, Jules BERCOT (Beon Honda) et Charly MALTERRE (Moriwaki) négocient pour la suite du podium jusque dans le tout dernier virage. Finalement, BERCOT conserve la 2ème place devant MALTERRE.

COURSE 2 : ROMAN DÉMONTRE SES COMPÉTENCES !

Durant la course de l’après-midi, Mattéo ROMAN caracole seul en tête devant ses adversaires en Pré-Moto3 ! Sur un rythme trop rapide à suivre pour ces derniers, il s’illustre avec plus de 22 secondes d’avance.

Mathis FARGIER, Charly MALTERRE et Jules BERCOT se mesurent les uns aux autres pour le gain de la 2ème et 3ème place de la catégorie. Au terme des négociations BERCOT termine 2ème devant FARGIER. MALTERRE conclut au pied du podium.

Au provisoire, MIZERA est toujours en tête avec 154 points devant ROMAN (135 points) et BERCOT (92 points).

NSF 250
COURSE 1 : HENRY, À L’AISE DEVANT GUYAU

Très rapide sur le circuit technique de Pau Arnos, Marius HENRY (Honda) s’impose avec plus de 2 secondes d’avance face à Lorenzo GUYAU (Honda).

À l’occasion de sa première course dans la catégorie, Evan BOXEBERGER (Honda) termine 3ème avec près de 50 secondes de retard sur ses prédécesseurs.

COURSE 2 : GUYAU SANS HENRY

Après 13 tours où il bataillait en tête, Marius HENRY part à la chute et ne termine pas la course. Lorenzo GUYAU en profite pour s’imposer sans être inquiété.

Evan BOXEBERGER, quant à lui, termine 2ème.

Au provisoire, GUYAU est en tête avec 123 points devant HENRY (114 points) et PERON (77 points).


SUPERSPORT 300
COURSE 1 : BOUDIN VAINQUEUR

Un véritable chassé-croisé ! C’est ainsi que l’on peut qualifier le spectacle offert par Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) dans les premiers tours ! Les deux pilotes s’échangent la position de pointe au fil des virages. Ils évoluent sous les yeux de Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli) et Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli), tous deux également en bataille dans les premiers instants de course.

À 6 tours du drapeau à damier, NEGRIER et DA CUNHA recollent à PONCET et BOUDIN. Le ballet à 4 trouve sa conclusion dans la dernière boucle où BOUDIN s’impose avec quelques mètres d’avance sur DA CUNHA, et PONCET. NEGRIER termine au pied du podium.

À la poursuite du peloton de tête, un groupe de 5 pilotes se dispute la 5ème place. Suite à la chute de Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) à 5 tours du terme, c’est finalement Anatole BEAUPÈRE (Kawasaki – Pirelli) qui se classe 5ème devant Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli), Paul CAILLOL (Kawasaki – Dunlop) et Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli).

En SSP300 Challenger, Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli) termine en vainqueur à la 11ème place au scratch. Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli) s’offre la seconde place de la sous-catégorie devant Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli).

COURSE 2 : DA CUNHA EFFICACE

Après 5 tours, alors que Florent DA CUNHA était en tête d’un peloton très dense aux côtés d’Alexis BOUDIN, Diego PONCET et Alexy NEGRIER, la Direction de Course agite le drapeau rouge suite à la chute de Benjamin CAILLET (Yamaha).

En Challenger, Enzo DAHMANI occupait la première place de la catégorie devant Lucas LINXE et Lohan GEISER.

La course repart pour 8 tours après une courte pause. À la reprise, BOUDIN s’empare des commandes et parvient à creuser un timide écart sur DA CUNHA, NEGRIER et PONCET. En fin de course les écarts se resserrent mais c’est bien BOUDIN qui l’emporte devant DA CUNHA, NEGRIER et PONCET.

En Challenger, DAHMANI l’emporte après avoir résisté à LINXE et GEISER jusque dans le dernier tour. LINXE se classe 2ème de la catégorie et GEISER termine sur la dernière marche du podium.

Au cumul des deux courses, DA CUNHA termine victorieux devant BOUDIN et NEGRIER.

En Challenger, DAHMANI monte bien sur la plus haute marche du podium devant LINXE et GEISER.

Au provisoire, NEGRIER pointe en tête avec 138 points devant PONCET (127 points) et DA CUNHA (126 points).
En Challenger, DAHMANI est en tête avec 137 points devant CHRETIENNOT (135 points) et LINXE (120 points).


SIDE-CAR 
COURSE 2 : LEGLISE / LAVOREL OPPORTUNISTE, PEUGEOT / PEUGEOT MALCHANCEUX !

Suite à un premier tour en tête, le poleman PEUGEOT / PEUGEOT se fait faire l’extérieur dans le virage n°2 par LEGLISE / LAVOREL. Combatif, PEUGEOT / PEUGEOT réplique puis perd de nouveau la tête.

À la mi-course, c’est PEUGEOT / PEUGEOT qui pointe pourtant en tête ! Le side n°74 poursuit son effort et creuse l’écart sur LEGLISE / LAVOREL. Dans le dernier tour, PEUGEOT / PEUGEOT cumule plus de 5 secondes d’avance sur son poursuivant alors qu’il est victime d’un ennui mécanique ! PEUGEOT / PEUGEOT est contraint à l’abandon laissant la victoire à LEGLISE / LAVOREL.

Efficace en début de course, GUIGNARD / POUX prend rapidement le contrôle du 3ème rang sans prétendre rejoindre le duo de tête. Suite à l’abandon de PEUGEOT / PEUGEOT, il se classe 2ème avec une avance confortable de plus de 12 secondes sur LUNEAU / BIDAULT, 3ème.

BARBIER / RIGONDEAU termine au pied du podium devant LE BAIL / LEVEAU.

En F2, LEBLOND / CESCUTTI tient les rênes de la course jusque dans les 5 derniers tours où PALACOEUR / CESCUTTI s’empare de la tête. Ce dernier creuse l’écart et s’impose chez les F2 devant LEBLOND / CESCUTTI.

La 3ème place de la sous-catégorie est à mettre au crédit de GILARD / CHEVALIER qui termine juste devant MOREL / MOREL et LEBLOND / DOUANE CHAZELLE.

Au provisoire, PEUGEOT / PEUGEOT pointe en tête avec 150 points devant LEGLISE / LAVOREL (125 points) et GUIGNARD / POUX (103 points).
En F2, CHANAL / LAVOREL tient la tête avec 130 points devant LEBLOND / DOUANE CHAZELLE (115 points) et PALACOEUR / CESCUTTI (107 points).


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr.

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

02 – 04 juillet – Magny-Cours (58) – Moto Club Nevers et de la Nièvre
20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events