L’incident avec la combinaison de Fabio Quartararo à Montmeló a incité Alpinestars, l’équipementier Italien qui équipe le pilote Français, à proposer un système qui devrait désormais empêcher la fermeture éclair de s’ouvrir à nouveau en course. Le Niçois avait écopé d’une pénalité de trois secondes après la course pour ne pas avoir porté la combinaison « correctement fermée », comme le précise le règlement.

On rappellera que deux jours après le Grand Prix de Catalogne, la société Alpinestars avait annoncé qu’elle n’avait trouvé aucun problème sur la combinaison de Fabio Quartararo. Toutes les fermetures éclair ont également fonctionné sans accroc. La société italienne a également précisé que l’airbag ne s’était pas déployé lors des derniers tours. Le système fonctionnait car il n’y avait pas de situation de chute. Après avoir réalisé les premières constatations dans le camion atelier, les ingénieurs de l’équipementier Italien ont réalisé d’autres investigations et réflexions au siège social.

 

 

Ainsi, lors de la conférence de presse de jeudi dernier, le pilote Niçois revenait sur cet évènement, en précisant que « Alpinestars a travaillé sur un nouveau système pour éviter une répétition de ce qui s’est passé à Barcelone ». Il s’agit d’un patch velcro amélioré « double sécurité » pour Quartararo, plus large qu’auparavant, pour éviter que la fermeture éclair ne glisse en dessous. L’évolution est visible sur la photo de droite, ci-dessus, avec l’ancien système sur la gauche de la photo.

Fabio Quaratararo a été le premier pilote de la marque à utiliser ce système ce WE, étant donné qu’il avait rencontré des soucis, mais comme on a pu l’observer ce WE, d’autres pilotes équipés par Alpinestars, tels que les frères Marquez ou encore Jorge Martin, utilisent désormais cette solution.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo