Pour cette dernière manche européenne avant d’entamer une campagne d’outre-mer composée de trois épreuves, on pourrait penser que la situation est tranquille pour un Bagnaia leader du championnat grâce à ses six succès engrangés cette année. Mais il n’en est rien. Car Oliveira a su jouer placé avec sa KTM à tel point qu’il n’est qu’à huit longueurs de l’Italien à la Kalex. Et l’an passé, le Portugais était monté sur le podium d’Aragon

Au passage, les huit dernières éditions du Grand Prix d’Aragon en Moto2 ont été enlevées par huit pilotes différents : Andrea Iannone (2010), Marc Márquez (2011), Pol Espargaró (2012), Nico Terol (2013), Maverick Viñales (2014), Tito Rabat (2015), Sam Lowes (2016) et Franco Morbidelli (2017). Et deux d’entre eux seulement s’étaient élancés de la position de pointe : Pol Espargaró (2012) et Franco Morbidelli (2017).

Puisque l’on parle d‘histoire, voici le tableau qui rafraîchit la mémoire…

Aragon Moto2™

2017

2018

FP1

2’09.869 Thomas Lüthi

FP2

1’54.439 Mattia Pasini

FP3

1’54.200 Franco Morbidelli

Qualification

1’53.736 Miguel Oliveira

Warm Up

1’54.260 Franco Morbidelli

Course

Morbidelli, Pasini, Oliveira

Record

1’52.232 Tito Rabat 2015

Au passage, Bagnaia s’élancera pour son centième départ ce dimanche. Augusto Fernandez fêtera ses 21 ans en Aragon et Pawi ses 20 ans. Quant à l’invité du week-end, il s’agit d’Edgar Pons.

Sur une piste chauffée à 33° par un soleil radieux, Fabio Quartararo réalisé la première référence en 1’53.915, devant Alex Marquez, Bagnaia, Mir et Oliveira. Le leader du championnat prend les commandes au terme du premier quart d’heure en 1’53.754. Fernandez boute Oliveira hors du top 5.

Mais le Portugais hausse le ton et s’inscrit quatrième devant Locatelli. Il est le premier pilote à échouer devant la zone des 1’53 au tour, soit le rythme qu’il faut pour faire parti du trio de tête.

A mi séance, Pasini prend la chasse à son compte en 1’54.114. Il arrive ensuite à passer le cap ds 1’54 en 1’53.974 mais reste quatrième. Le carré de tête est réuni en deux dixièmes !

Alors que les dernières minutes se profilent, la piste passe le cap des 35° et Schrotter s’insère dans le top 5. Un hors d’oeuvre puisque l’Allemand claque un 1’53.570 qui impressionne. Sam Lowes se réveille et prend la troisième place qui est la première des KTM. Voilà Quartararo quatrième. Manzi chute au virage 7, et on en restera là…

Grand Prix d’Aragon Moto2 FP1 : chronos

1 23 Marcel SCHROTTER Kalex 1’53.570
2 42 Francesco BAGNAIA Kalex 1’53.754 0.184 0.184
3 22 Sam LOWES KTM 1’53.896 0.326 0.142
4 20 Fabio QUARTARARO Speed Up 1’53.915 0.345 0.019
5 73 Alex MARQUEZ Kalex 1’53.962 0.392 0.047
6 54 Mattia PASINI Kalex 1’53.974 0.404 0.012
7 7 Lorenzo BALDASSARRI Kalex 1’54.161 0.591 0.187
8 44 Miguel OLIVEIRA KTM 1’54.233 0.663 0.072
9 5 Andrea LOCATELLI Kalex 1’54.268 0.698 0.035
10 36 Joan MIR Kalex 1’54.404 0.834 0.136
11 41 Brad BINDER KTM 1’54.411 0.841 0.007
12 40 Augusto FERNANDEZ Kalex 1’54.425 0.855 0.014
13 27 Iker LECUONA KTM 1’54.491 0.921 0.066
14 9 Jorge NAVARRO Kalex 1’54.511 0.941 0.020
15 45 Tetsuta NAGASHIMA Kalex 1’54.544 0.974 0.033
16 10 Luca MARINI Kalex 1’54.574 1.004 0.030
17 77 Dominique AEGERTER KTM 1’54.589 1.019 0.015
18 24 Simone CORSI Kalex 1’54.604 1.034 0.015
19 87 Remy GARDNER Tech 3 1’54.664 1.094 0.060
20 4 Steven ODENDAAL NTS 1’54.690 1.120 0.026
21 97 Xavi VIERGE Kalex 1’54.730 1.160 0.040
22 2 Jesko RAFFIN Kalex 1’54.784 1.214 0.054
23 52 Danny KENT Speed Up 1’54.799 1.229 0.015
24 64 Bo BENDSNEYDER Tech 3 1’54.989 1.419 0.190
25 89 Khairul Idham PAWI Kalex 1’55.009 1.439 0.020
26 57 Edgar PONS Kalex 1’55.098 1.528 0.089
27 32 Isaac VIÑALES Suter 1’55.203 1.633 0.105
28 16 Joe ROBERTS NTS 1’55.221 1.651 0.018
29 62 Stefano MANZI Suter 1’55.636 2.066 0.415
30 66 Niki TUULI Kalex 1’55.691 2.121 0.055
31 21 Federico FULIGNI Kalex 1’56.428 2.858 0.737
32 12 Sheridan MORAIS Kalex 1’57.138 3.568 0.710
33 95 Jules DANILO Kalex 1’57.273 3.703 0.135
34 18 Xavi CARDELUS Kalex 1’57.277 3.707 0.004

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marcel Schrotter

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP