Une météo prévue stable et presque idéale durant tout le week-end, un leader du championnat possédant 67 points et un virage d’avance sur son plus proche concurrent, ainsi que des pilotes Ducati qui font figure de principaux opposants semblant actuellement en mesure de réduire cet écart.

Telle est la situation avant la première séance d’essais libres MotoGP dans laquelle les pilotes Yamaha n’oublieront toutefois pas que Maverick Vinales s’est élancé de la pole position lors de la dernière édition et où Jordi Torres fera ses débuts en MotoGP pour remplacer provisoirement Tito Rabat

Les températures sont de 25° dans l’air et 26° au sol, sur une piste que les Moto3 viennent de montrer à peine plus lente que l’année dernière.

Voici les principales références chronométriques disponibles:

Aragon MotoGP™

2017

2018

FP1

2’01.243 Marc Marquez

1’48.020 Andrea Dovizioso
FP2

1’59.858 Dani Pedrosa

FP3

1’48.252 Marc Marquez

FP4

1’48.709 Maverick Vinales

Qualification 1

1’48.179 Jorge Lorenzo

Qualification 2

1’47.635 Maverick Vinales

Warm Up

1’48.832 Marc Marquez

Course

Marquez, Pedrosa, Lorenzo

Record

1’46.635 Marc Marquez 2015

A l’extinction des feux rouges, Maverick Vinales et Jorge Lorenzo s’empressent… d’attendre quelques instants pour bénéficier d’une piste libre.

Jordi Torres en fait de même et s’élance le dernier.

La plupart des pilotes ont choisi une combinaison tendre avant/médium arrière.

Le premier tour lancé voit Danilo Petrucci inscrire la première référence en 1’50.254 avant que Marc Marquez (médium/médium) ne réalise 1’49.281 puis 1’48.804 aux passages suivants.

À la fin du premier run, la hiérarchie s’établit comme suit : Marc Márquez, 4/10 devant Cal Crutchlow, Danilo Petrucci, Andrea Iannone, Alex Rins, Johann Zarco, Álvaro Bautista, Maverick Vinales, Bradley Smith et Aleix Espargaro.

Les Ducati officielles prennent leur temps en 11e position pour Andrea Dovizioso et 14e pour Jorge Lorenzo, encadrant Dani Pedrosa et Valentino Rossi.

Jordi Torres est alors à 5 secondes du meilleur.

À la mi-séance, Andrea Dovizioso (qui a fait monter un pneu dur arrière) augmente le rythme et s’empare du commandement pour 1/1000. Son coéquipier fait de même et se positionne 7e à 7 dixièmes. Les écarts sont encore grands mais les pilotes ont le temps de travailler, nullement sous la pression d’une météo stable.

Valentino Rossi fait un petit tout-droit sans conséquence en bout de ligne droite tandis que Jordi Torres n’est plus qu’à 4,2 secondes du plus rapide.

Également équipé d’un pneu dur, Jack Miller se positionne 3e alors qu’à 8 minutes du drapeau à damier, Maverick Vinales lance les hostilités en faisant monter un pneu tendre à l’arrière de sa M1.

Le pilote Yamaha réalise alors exactement le même chrono que Andrea Dovizioso, l’un avec un pneu tendre arrière, l’autre avec un pneu dur arrière, les 2 hommes étant suivis par Marc Marquez à 1/1000… en pneu médium.

Mais Andrea Dovizioso, qui confiait toutefois ne pas être très confiant hier en conférence de presse, claque alors un 1’48.020, sept dixièmes plus rapide que tout le monde.

Danilo Petrucci arrive toutefois à se maintenir à 2/10 de son futur coéquipier.

Xavier Siméon connaît un problème mécanique qui fait énormément fumer sa moto. Plus que probablement une rupture moteur de la GP17 que le pilote belge utilise depuis Misano.

Maverick Vinales se fait ramener au box par Jack Miller après avoir calé.

Au final, nous venons tout simplement d’assister à un quadruplé Ducati, même si Marc Márquez et Cal Crutchlow n’ont pas passé de pneus arrière neufs !

Classement Grand Prix d’Aragon MotoGP FP1 :

Crédit classement et pneus : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team