C’est une grille de départ chamboulée par les pénalités qui se présente pour un Grand Prix d’Autriche qui marque le onzième rendez-vous de la saison. C’est carrément la moitié du plateau qui a subi les affres de la sanction, ce qui pose question sur les mœurs et us et coutumes d’une Moto3 qui perd le fil de son histoire. Et sa crédibilité avec cette routine de voir le tapis vert constituer un résultat dont la piste n’est plus que l’accessoire.   

C’est Romano Fenati qui s’était qualifié en pole position pour la cinquième fois de sa carrière en Grand Prix et pour la première fois depuis Silverstone en 2017. Puni, il ne s’élancera pas en tête, mais garde sa performance pour la postérité. Du coup, avec cinq pole positions dans la catégorie Moto3, Romano Fenati est maintenant à la troisième place sur la liste des pilotes italiens derrière Enea Bastianini (9) et Niccolò Antonelli (7). Pour le team Snipers, on rappellera que c’est son autre pilote Tony Arbolino, qui était qualifié en position de pointe à Brno la semaine dernière.

Que va donner cette course sur le Red Bull Ring ? Avant de se lancer dans les hostilités, voici le tableau qui résume les faits…

Red Bull Ring Moto3™

2018

2019

FP1

1’37.218 Jaume Masiá

1’36.967 Jakub Kornfeil
FP2

1’37.329 John McPhee

1’36.585 Celestino Vietti
FP3

1’43.753 Marco Bezzecchi

1’35.778 Tony Arbolino
Q1

XXX

Q2

1’38.617 Marco Bezzecchi

Warmup

1’36.445 Marco Bezzecchi

Course

Bezzecchi, Bastianini, Martin

1’37.238 Romano Fenati
Record

1’35.778 Tony Arbolino (2019)

On notera que c’est la première pole position de Honda en Moto3 sur le Red Bull Ring et la première dans la catégorie des poids légers en Autriche depuis Noboru Ueda sur le A1-Ring en 1997. De plus, il s’agit de la neuvième pole successive du constructeur japonais en 2019. On s’inquiétera enfin du sort du leader du championnat Arón Canet. Celui qui quittera le giron KTM en 2020 pour une aventure Speed Up en Moto2 s’élancera du fond du peloton. Cela étant dit, il était parti 22e en Allemagne pour finir sir le podium…

C’est John McPhee, qui a dû se retirer de la course à Brno la semaine dernière à la suite d’un incident survenu au début de la course, qui s’élancera de la tête de la grille de départ alors qu’il s’était qualifié en quatrième position. C’est la quatrième fois cette année qu’il pointe parmi les six premiers au terme des qualifications.

Il fait 20 degrés dans l’air et 22, 6 degrés sur la piste, sous un ciel couvert. Les pilotes auront 23 tours pour en découdre dans des conditions fraîches, pour aller décrocher le Saint Graal du jour. La course est déclarée “Wet”.

Les fauves sont lâchés et c’est Fenati qui sort en tête à l’issue du premier virage devant Arbolino et McPhee. Toba est quatrième, Vietti, cinquième.

Arbolino très en verve passe rapidement son coéquipier qui se rate, ce qui profite à McPhee qui s’empare de la seconde place. Canet prend un mauvais départ et se retrouve relégué en douzième position. Devant, Fenati fait l’effort et reprend la seconde position au détriment de McPhee. Dalla Porta, le deuxième homme du championnat derrière Canet, est quatrième.  Ça bataille ferme entre Canet et Arenas, au coude à coude dans le virage 10.

 

Chute de Suzuki dans le virage 1. De son coté, après 4 tours d’effectués, Fenati prend l’ascendant sur son coéquipier et s’empare du leadership de la course. McPhee se maintient troisième et semble observer les deux hommes du team VNE Snipers. Chute de Fernández dans le virage 9. Abandon de Fernández.

A ce stade de la course, Dalla Porta qui occupe la quatrième position, reprendrait les rênes du championnat devant Canet pour un petit point. Canet est neuvième en course pour le moment. Il reste 13 tours à couvrir. 

Chute de Garcia dans le virage 9. McPhee porte une attaque sur Arbolino, il passe ainsi second mais est repassé dans la foulée par le coéquipier de Fenati qui récupère sa second position. Il reste 10 tours avant le passage sous le drapeau à damiers, le top 10 est le suivant : Fenati, Arbolino, McPhee, Vietti, Masiá, Dalla Porta, Ramirez, Yurchenko, Kornfeil et Canet. 

Öncü part à la faute dans le virage 9, puis dans le virage 3. Fenati se met à l’abri peu à peu, il possède 2s d’avance sur son poursuivant McPhee qui est parvenu à se débarrasser d’Arbolino.

Vietti revient très fort dans la roue d’Arbolino, il emmène avec lui Masiá, les deux pilotes KTM, sont en ce moment, les plus rapides en piste.

Ramírez bataille aussi avec son coéquipier Masiá qui est devant lui pour le bien de cinquième position, il ne parvient cependant pas à le dépasser. A 5 tours du but, Arbolino dépasse McPhee. Il récupère ainsi la seconde place. Le top 5 est le suivant : Fenati, Arbolino, McPhee, Vietti et Masiá. 

Les jeux sont ouverts pour le bien de la troisième place. C’est Vietti qui double McPhee, Masiá part à la faute, trop à la limite,  dans le virage 9. Grosse chute.

Fenati se maintient aux avant-poste devant Arbolino et McPhee. C’est le finish de la course. Vietti termine quatrième, Ramírez, cinquième.

Dalla Porta prend la tête du championnat.

Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team