Comme toujours en Moto3, la séance de qualifications a été mouvementée, une tendance que ce Grand Prix de Catalogne a confirmé en présentant un septième poleman différent en sept courses. Sans oublier la cohorte de pénalités qui a suivi dans la soirée, chamboulant encore un plus la donne. Reste que Gabriel Rodrigo se présente en leader de la grille de départ avant le warmup, pour la quatrième fois de sa carrière. La dernière fois que le pilote Gresini avait eu cette honneur, c’était au Japon en octobre 2018…  

L’Argentin est accompagné d’Agura qui n’avait jamais été recensé à pareille fête depuis son apparition sur la scène internationale et par le dernier vainqueur en date en Italie, Tony Arbolino. Le leader du championnat Canet est cinquième alors que son dauphin au général Dalla Porta est plus loin car neuvième à cause d’un accrochage avec Antonelli. Justement, parlons-en en consultant le tableau des chronos…

Barcelone Moto3™

2018

2019

FP11’49.241 Jorge Martin1’49.167 Alonso López
FP21’49.005 Marco Bezzecchi1’49.213 Lorenzo Dalla Porta
FP31’49.002 Arón Canet1’48.433 Arón Canet
QP1XXX1’48.970 Tatsuki Suzuki
QP21’48.806 Enea Bastianini1’48.450 Gabriel Rodrigo
Warmup1’49.288 Jorge Martin
CourseBastianini, Bezzecchi, Rodrigo
Record1’48.433 Canet (2019)

Il y a maintenant rarement un dimanche matin de  Grand Prix sans sa liste de condamnés à des pénalités. Le Grand Prix de Catalogne a constitué la sienne. Ainsi, Jaume Masiá (Bester Capital Dubaï), Andrea Migno (Bester Capital Dubaï), Niccolò Antonelli (SIC58 Squadra Corse), Kazuki Masaki (BOE Skull Rider Mugen Race), Dennis Foggia (Sky Racing Team VR46), Filip Salac (Redox Prüstel GP), respectivement qualifiés huitième, 11e, 17e, 19e, 24e et 30e, écopent de 12 places de pénalité pour avoir roulé trop lentement sur trois sections ou plus. Vicente Pérez (Reale Avintia Arizona 77), initialement 29e, se voit pour sa part sanctionné de six positions pour conduite irresponsable.

21°dans l’air et 25° sur la piste, soit sans doute la moitié de qui sera relevé pour la course, sont les conditions proposées aux pilotes avec un soleil de plomb pour 20 minutes de travail.

La première référence revient à Canet sur sa KTM en 1’50.187. Fenati suit comme Ramirez et l’invité Tatay. Rodrigo le poleman répond au pilote de Max Biaggi en 1’49.500. Antonelli est troisième devant Arbolino à mi séance.

C’est Darryn Binder avec son 1’49.499, soit un millième de mieux qui fait basculer l’exercice dans sa dernière partie. Suzuki chute au virage 3. La dernière minute est entamée lorsque Dalla Porta claque un 1’49.134. Canet suit à trois dixième et Binder ferme le trio de tête à Rodrigo. Suzuki, malgré sa chute, est dans septième derrière Toba et Arbolino. Ogura, second sur la grille est seulement 30e. Yurchenko se retrouve dans la bac à graviers en accrochant la moto de Fernández dans le tour de décélération, avec Antonelli qui a voulu l’éviter.

Grand Prix de Catalogne, Barcelone, Moto3 Warmup : classement

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Dalla Porta

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing