C’est sous le signe de Jorge Lorenzo que se présente ce Grand Prix de Catalogne, septième rendez-vous de la saison MotoGP. Le Majorquin, qui sort d’une victoire au Mugello, a marqué le tracé de Montmeló au fer rouge. Après avoir concrétisé pour la première fois sur une Ducati, le voilà en pole-position avec la même moto, une performance qu’il n’avait encore jamais réalisée. Son dernier résultat du genre remontait à Valence 2016. Le Majorquin officiait alors chez Yamaha. Il est ainsi devenu le premier pilote à avoir dominé des qualifications aussi bien sous les couleurs de Yamaha que de Ducati en catégorie reine…

Por Fuera envisage donc le doublé après son succès italien. Le dernier à avoir raflé la mise en Catalogne après s’être élancé du haut de la grille de départ est d’ailleurs lui-même, en 2010. Mais au vu du tableau qui résume la situation, on constate que l’adversité sera là…

 

Barcelone MotoGP

20162017

2018

FP11’42.065 Viñales1’45.875 Márquez1’39.456 Rossi
FP21’41.712 Lorenzo1’44.478 Márquez1’38.930 Lorenzo
FP31’44.727 Viñales1’44.178 Márquez1’38.923 Dovizioso
FP41’45.194 Márquez1’45.486 Pedrosa1’39.708 Iannone
Qualification 11’44.494 Barbera1’44.239 Folger1’39.217 Marquez
Qualification 21’43.589 Márquez1’43.870 Pedrosa1’38.680 Lorenzo
Warmup1’45.318 Rossi1’45.004 Folger1’39.571 Dovizioso
CourseRossi, Márquez, PedrosaDovizioso, Márquez, Pedrosa
Record1’40.546 A. Espargaró 20151’43.589 Marquez 20161’38.974 Viñales (Test)

Les Ducati ont montré leur force et Andrea Dovizioso ne s’en laissera pas compter face à cet équipier réveillé. Marc Márquez s’est intercalé entre les machines italiennes avec l’intention d’en découdre dans le style qu’on lui connait et au guidon d’une Honda qui ne s’affirme pas comme l’arme fatale. Mais on peut compter sur le sextuple titré et leader du championnat pour faire le spectacle. La preuve…

 

Les Yamaha et la Suzuki de Iannone seront en embuscade pendant que Pol Espargaró fêtera son 200ème départ en Grand Prix. L’officiel KTM est le second plus jeune pilote de l’histoire à atteindre ce cap, à 27 ans et sept jours. Seul Sandro Cortese a fait mieux à 26 ans et 284 jours.

Comme toujours, la grosse interrogation concerne les pneus. Mais peut-être plus ici qu’ailleurs. Valentino Rossi a ouvert le débat en mettant en cause l’allocation Michelin, ce qui a poussé le manufacturier à répondre. Tout le monde scrute avec intérêt les températures qui feront en sorte de bien faire travailler la gomme pendant 24 tours… Ou pas !

Justement, le mercure est à 47° sur la piste tandis que le public jouit d’une ambiance à 27°. On rappellera qu’Aleix Espargaró a reculé de trois place sur la grille de départ suite à son étourderie lors du warmup. Et qu’il y a 15 ans, Loris Capirossi mettait, sur ce même tracé, pour la première fois, une Ducati au sommet d’un podium de MotoGP.

On apprend sur la grille que Johann Zarco fera le pari des soft medium. Márquez est tout en dur. Les Ducati sont en soft, les Yamaha aussi, comme Iannone. Les fauves lâchés, c’est Márquez qui vire en tête au premier virage devant Iannone, Lorenzo et DoviViñales est dixième, Zarco douzième. Iannone attaque en vain Márquez et c’est Lorenzo qui en profite pour prendre la tête à l’entame du second tour. Kallio chute au virage 14.

Lorenzo, Márquez, Dovi, la première ligne de départ est reconstituée en tête. Rossi est quatrième devant un Pedrosa dans le top 5 tandis que Iannone régresse puisque le voilà septième derrière Petrux. Guintoli tombe au virage 7.

Viñales et Zarco réintègrent le top 10, mais ne sont pas à la fête après trois tours. Lüthi chute au virage 3. Devant, Lorenzo sort le marteau, mais Marquez ne veut pas faire le clou tandis que Dovizioso refuse de jouer l’enclume. Rossi lutte pour rester au contact à neuf dixièmes. Aleix Espargaróo chute au virage 11.

Por Fuera pilonne et le voilà avec pratiquement une demi-seconde d’avance après cinq tours. Il roule deux dixièmes plus vite que ses poursuivants directs. Qui sont son futur équipier et son actuel compagnon d’écurie ! Márquez s’accroche en rendant quatre dixièmes mais Dovi est déjà à plus de sept dixièmes. Rossi a passé la seconde de retard.

Petrucci est cinquième et s’est offert le scalp de Pedrosa. Siméon chute au virage 1. A 16 tours du but, Márquez ne lâche pas Lorenzo. Mais Dovizioso chute au virage 5. C’est un tournant au championnat mais aussi chez Ducati… Deux erreurs en trois courses… Troisième abandon en quatre épreuves… Le réveil de Lorenzo lui a fait décidément du mal…

Surtout que le Majorquin hausse le ton en prenant le meilleur tour en course et en repoussant à une demi-seconde l’officiel Honda. Rossi est provisoirement sur la dernière marche du podium et à ce stade pense aux 27 points de retard sur Márquez au championnat… La cinquième place est à Crutchlow puisque Petrucci a viré au large, mais est revenu sur la piste. Pedrosa est quatrième.

Alors que les dix derniers tours se profilent, Lorenzo enfonce le clou et repousse Marquez au-delà de la seconde. la messe semble dite… Rins abandonne. Zarco est septième et lutte contre Viñales. Miller et Rabat ferment le top 10et Syahrin est onzième et premier des rookies… Devant un Iannone en perdition !

Nakagami et Smith s’accrochent au virage 5.

L’attraction de cette fin de course concerne le duel entre Pedrosa et Crutchlow pour la quatrième place. Derrière, Zarco et Viñales s’arsouillent pour la sixième. Le moteur de la moto de Rabat prend feu et oblige son pilote à descendre rapidement de sa machine. Tout ça sous les yeux se Syahrin, bon neuvième !

Les cinq derniers tours confirment la promenade de Lorenzo devant Márquez et Rossi. Crutchlow s’est rendu maître de Pedrosa et Morbidelli prend sa quatrième chute du week-end au virage 2. Syahrin chute au virage 4  et reste à l’intérieur de la trajectoire… Il reste treize pilotes en course, et sans le moindre rookie !

Viñales est maintenant sixième devant Zarco et roule à un meilleur rythme que tout le monde. Une fois de plus trop tard !

Et Lorenzo s’offre son doublé après être parti de la pole-position… Márquez prend 20 points, Rossi un podium et Crutchlow mène le reste du peloton. Zarco septième. Morbidelli en rejoignant la course est classé quatorzième à trois tours mais prend deux points !

Grand Prix de Catalogne Barcelone MotoGP Course: Classement

199Jorge LORENZODucati40’13.566
293Marc MÁRQUEZHonda+4.479
346Valentino ROSSIYamaha+6.098
435Cal CRUTCHLOWHonda+9.805
526Dani PEDROSAHonda+10.640
625Maverick VIÑALESYamaha+10.798
75Johann ZARCOYamaha+13.432
89Danilo PETRUCCIDucati+15.055
919Alvaro BAUTISTADucati+22.057
1029Andrea IANNONESuzuki+24.141
1144Pol ESPARGARÓKTM+36.560
1245Scott REDDINGAprilia+38.229
1317Karel ABRAHAMDucati+1’21.526
1421Franco MORBIDELLIHonda3 Tours
Non Classés
55Hafizh SYAHRINYamaha4 Tours
53Tito RABATDucati6 Tours
43Jack MILLERDucati7 Tours
38Bradley SMITHKTM11 Tours
30Takaaki NAKAGAMIHonda11 Tours
42Alex RINSSuzuki13 Tours
4Andrea DOVIZIOSODucati16 Tours
10Xavier SIMÉONDucati17 Tours
41Aleix ESPARGARÓAprilia20 Tours
12Thomas LÜTHIHonda21 Tours
50Sylvain GUINTOLISuzuki22 Tours
N’a pas fini le premier tour
36Mika KALLIOKTM0 Tour

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team