Cette cinquième manche du championnat MotoGP aura été comme une douche froide pour une usine Suzuki qui était arrivée dans la Sarthe comme une sérieuse candidate pour le titre. Il faut dire que les quatre derniers rendez-vous avaient amené Álex Rins à la seconde place du championnat à un seul point de Marc Márquez. Hélas, durant les trois jours passés dans la Sarthe, les GSX-RR ont été totalement transparentes. Ce qui a coûté cher.

Álex Rins quitte Le Mans avec maintenant 20 points de retard sur Márquez et au troisième rang du championnat. Le Grand Prix de France aura été celui de la désillusion pour l’Espagnol qui n’a pu que ramener les points de la dixièmes place après une qualification désastreuse qui l’avait mis sur le dix-neuvième plot de la grille de départ.

L’équipier d’un Mir qui a vécu lui aussi un cauchemar éveillé sur le Bugatti tente d’expliquer cette débâcle : « dès le vendredi nous avons eu quelques problèmes que nous n’avons pas pu résoudre par la suite. Il s’agissait de notre vitesse dans les virages, il était difficile de lâcher les freins et de prendre le virage » a admis l’Espagnol. « Ce fut un week-end difficile, les qualifications étaient mauvaises avec la stratégie et tout… Pour être honnête, j’avais espéré plus ».

Rins et son équipe Suzuki ont donc encore du pain sur la planche, mais le revers subi n’a pas découragé le pilote de 23 ans : « nous sommes arrivés au Mans en tant que candidats pour le titre et nous sommes maintenant troisième au général. Il reste encore beaucoup de courses. Je suis prêt pour le Mugello ».

Bien que la dixième place du dimanche n’était pas vraiment remarquable, le vainqueur d’Austin a présenté un casque spécial à un commissaire de piste pour un moment spécial après la course : « c’était une chose que je voulais faire, car les commissaires de piste sont toujours au travail et souvent, ils ne reçoivent pas assez de crédit pour cela. Vendredi, un des commissaires est décédé ici au Mans, alors je voulais donner mon casque à la famille » a déclaré Rins.

Vendredi matin, Jean-Paul Pleé, qui était commissaire de piste du circuit de Bugatti, a été victime d’une crise cardiaque. Pour les Français de 58 ans, malheureusement, toute aide est arrivée trop tard.

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J3 : classement

1 93 Marc MÁRQUEZ Honda 41’53.647
2 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati +1.984
3 9 Danilo PETRUCCI Ducati +2.142
4 43 Jack MILLER Ducati +2.940
5 46 Valentino ROSSI Yamaha +3.053
6 44 Pol ESPARGARÓ KTM +5.935
7 21 Franco MORBIDELLI Yamaha +7.187
8 20 Fabio QUARTARARO Yamaha +8.439
9 35 Cal CRUTCHLOW Honda +9.853
10 42 Álex RINS Suzuki +13.709
11 99 Jorge LORENZO Honda +15.003
12 41 Aleix ESPARGARÓ Aprilia +29.512
13 5 Johann ZARCO KTM +33.061
14 55 Hafizh SYAHRIN KTM +35.481
15 88 Miguel OLIVEIRA KTM +36.044
16 36 Joan MIR Suzuki 1 Lap
Not Classified
30 Takaaki NAKAGAMI Honda 9 Laps
29 Andrea IANNONE Aprilia 19 Laps
12 Maverick VIÑALES Yamaha 21 Laps
63 Francesco BAGNAIA Ducati 21 Laps
53 Tito RABAT Ducati 25 Laps
Excluded
17 Karel ABRAHAM Ducati 0 Lap

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar