Cela fait maintenant dix Grands Prix que l’on n’a pas vu Valentino Rossi sur un podium. A Valence, il était encore aux abonnés absents. Et comme il s’agissait de la dernière épreuve de l’année, le Doctor a été contraint d’enregistrer le fait d’une campagne sans victoire. Une première avec Yamaha. Pourtant, en deux meetings successifs, il s’est affirmé comme un candidat à la victoire. Mais comme en Malaisie, deux semaines plus tôt, les quatre derniers tours ont été de trop…

Comme à Sepang, les espoirs de Vale se sont effondrés à quatre tours de l’arrivée. Jusque-là, il sauvait admirablement un meeting bien mal engagé. Une chute lui occasionnant une épaule douloureuse, des qualifications terminées à une anonyme seizième place, mais après dix tours de course, il était revenu dans le trio de tête. Avant l’interruption des hostilités au drapeau rouge, il semblait en mesure de prendre l’avantage. Mais la pluie et le bras levé de Dovizioso ont changé la donne.

Il y a eu un second départ après que la colère du ciel se soit calmée. La suite, c’est l’homme de Tavullia qui la raconte : « je n’ai pas eu de chance. Car lors de la première partie de la course, j’avais le bon pneu à l’avant et j’aurais probablement réussi à battre Rins et Dovizioso. Mais nous nous sommes arrêtés. Dans la seconde partie de la course, Dovizioso avait un pneu supplémentaire et il l’a dit. Il était plus rapide, il était meilleur. J’ai essayé de le rattraper, je savais pourtant que je ne pouvais pas le faire. Mais c’était une chute à laquelle je ne m’attendais pas ».

Il poursuit : « les deux dernières courses ont été de bonnes performances. Je me suis battu pour gagner est c’est une chose à garder à l’esprit. Mais j’ai eu tort, j’ai commis une erreur et je suis vraiment désolé. C’est donc une déception pour moi, pour Yamaha et pour toute l’équipe, car cela fait longtemps que je ne monte pas sur le podium ».

La saison est terminée et toute l’attention se porte à présent sur les prochains tests qui dicteront la ligne 2019. « Mardi, nous travaillerons principalement sur les nouvelles spécifications du moteur » précise le Doctor. « Il faut l’aide de Yamaha, je les vois concentrés. Lors de cet essai et à Jerez, nous avons quelques choses à éprouver. Il sera important que nous sachions où nous en serons début février, pour voir si nous nous sommes améliorés ».

Grand Prix de Valence, Ricardo Tormo, MotoGP, J.3 : classement.

1 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 24’03.408
2 42 Alex RINS Suzuki +2.750
3 44 Pol ESPARGARO KTM +7.406
4 51 Michele PIRRO Ducati +8.647
5 26 Dani PEDROSA Honda +13.351
6 30 Takaaki NAKAGAMI Honda +32.288
7 5 Johann ZARCO Yamaha +32.806
8 38 Bradley SMITH KTM +33.111
9 6 Stefan BRADL Honda +36.376
10 55 Hafizh SYAHRIN Yamaha +37.198
11 45 Scott REDDING Aprilia +44.326
12 99 Jorge LORENZO Ducati +46.146
13 46 Valentino ROSSI Yamaha +52.809
14 17 Karel ABRAHAM Ducati +1’10.628
15 81 Jordi TORRES Ducati +1’16.739
Not Classified
19 Alvaro BAUTISTA Ducati 7 Laps
25 Maverick VIÑALES Yamaha 0 Lap
9 Danilo PETRUCCI Ducati 0 Lap
93 Marc MARQUEZ Honda 0 Lap
29 Andrea IANNONE Suzuki 0 Lap
41 Aleix ESPARGARO Aprilia 0 Lap
43 Jack MILLER Ducati 0 Lap
21 Franco MORBIDELLI Honda 0 Lap
12 Thomas LUTHI Honda 0 Lap


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP