La nuit est tombée sur le tracé de Losail qui propose à présent 22°dans l’air comme sur sa piste. Schrötter avait planté la première banderille en une fin de première séance où son équipier Lüthi avait brillé la plupart du temps. L’inquiétude était plutôt venue de KTM, aux pilotes en difficulté pour aller chercher le chrono. Alors qu’ils sont redoutablement réguliers sur un rythme de course… Côté rookie, Bastianini a montré la voie et Martin son potentiel. Mais la surprise est venue de la NTS de Bendsneyder…

Les bases posées, il est temps de lancer à nouveau les débats. Avant cela, voici le tableau grâce auquel on n’oublie pas.

Moto2™ Losail Qatar

2018 (600cc)

2019 (765cc)

FP1

2’01.601 Lorenzo Baldassarri

1’59.591 Marcel Schrötter
FP2

2’00.932 Álex Márquez

FP3

2’01.928 Álex Márquez

QP1

XXX

QP2

2’00.299 Álex Márquez

Warm Up

2’01.287 Álex Márquez

CourseBagnaia, Baldassarri, Marquez
Records1’59.052 Jonas Folger 20161’58.439 Sam Lowes

Avec le nouveau format des qualifications, calqué sur celui du MotoGP, il faut être parmi les 14 premiers pour avoir le droit d’entrer directement en Q2. Un objectif que se fixera Sam Lowes, héros des tests d’intersaison, mais qui a été trahi par sa moto lors de la FP1. L’Anglais est seizième. Álex Márquez, onzième, est certes dans le bon wagon, mais pas à la place souhaitée puisque son équipier Vierge est second…

La mission de Lowes est accomplie en moins de cinq minutes avec un 1’59.732 qui le met dans de bonnes dispositions. Schrötter améliore en 1’59.387 et Cardelus chute au virage 4. Navarro met la Speed-Up en tête en 1’59.224. L’Allemand réagit en 1’59.150. Pas de répits ni de préliminaires ! Les quatre premiers se tiennent en quatre millièmes, avec Lowes et Baldassarri en prime. On note que Lecuona, après sa chute de l’après-midi, n’est pas encore du soir au Qatar.

Après un quart d’heure, il n’y qu’une seule KTM dans le top 14, à la position la plus fragile soit la dernière qualificative. C’est Brad Binder qui fait au mieux avec la machine autrichienne.

En 1’59.123, Sam Lowes se poste en tête. Et à mi-séance, il n’y a plus de KTM dans la première partie du tableau… Lecuona, quant à lui, lance sa séance.

A 15 minutes du but, Marini sort du top 14 et Binder accroche un top 10 mais lutte contre la NTS de Bendsneyder. Puis Álex Márquez se réveille et claque un 1’59.019 qui fait passer inaperçu le quatrième chrono de Fernández. Les 14 premiers se tiennent en 638 millièmes…

Gardner décide lui aussi de surprendre en 1’59.070. Le voilà second… Devant Vierge pour 24 millièmes. Il reste dix minutes et tout semble s’emballer. La preuve, l’Australien passe la barre des 1’59 et prend les commandes ! 1’58.899, qui fera mieux ?

Lüthi chute violemment au virage 7 et manque de se faire percuter. Il s’en sort miraculeusement indemne.

 

Álex Márquez rejoint Gardner dans la zone des 1’58. Il reste moins de cinq minutes. Schrötter lance un assaut qui réussit en 1’58.869. Mais Baldassarri arrive en 1’58.635. La différence est faite ! Les deux KTM officielles sont dans le top14. Lüthi aussi. Mais pas Marini

Grand Prix du Qatar Moto2 FP2 : chronos

Crédit classement : MotoGP.com

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Baldassarri

Tous les articles sur les Teams : Paginas Amarillas HP 40