La catégorie Moto2 engage la dixième partie de son histoire sur un tracé de Losail qui a été dominé auparavant par neuf pilotes différents : Shoya Tomizawa (2010), Stefan Bradl (2011), Marc Márquez (2012), Pol Espargaró (2013), Tito Rabat (2014), Jonas Folger (2015), Tom Lüthi (2016), Franco Morbidelli (2017) et Francesco Bagnaia (2018) sont à ce palmarès. Quatre d’entre eux ont remporté leur première course Moto2 sur ce circuit : Tomizawa, Folger, Morbidelli et Bagnaia. C’était avec des moteurs Honda qui ont laissé place cette saison à un Triumph. L’histoire est donc à réécrire.

Avec 16 victoires à son actif, Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) est le pilote le plus titré de la liste des engagés pour le Moto2 en 2019. Son rival le plus proche est Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo)avec 10, dont trois en Moto2. Le même Tom Lüthi est le seul pilote du secteur à avoir remporté le Qatar en Moto2.

L’année dernière, il n’y a pas eu de vainqueur espagnol dans la catégorie Moto2. C’est la première fois que cela se produit dans la catégorie intermédiaire depuis 2001. Le dernier vainqueur espagnol au Qatar en Moto2 est Tito Rabat en 2014.

On notera aussi qu’en 2019, MV Agusta est de retour en tant que fabricant de châssis pour la première fois depuis sa dernière victoire en 1976. Stefano Manzi et Dominique Aegerter en sont les deux coureurs pour le team Forward Racing.

Les bases posées, il est temps de lancer les débats. Avant cela, voici le tableau grâce auquel on n’oublie pas.

 

Moto2™ Losail Qatar

2018 (600cc)

2019 (765cc)

FP1

2’01.601 Lorenzo Baldassarri

FP2

2’00.932 Álex Márquez

FP3

2’01.928 Álex Márquez

QP1

XXX

QP2

2’00.299 Álex Márquez

Warm Up

2’01.287 Álex Márquez

CourseBagnaia, Baldassarri, Márquez
Records1’59.052 Jonas Folger 20161’58.439 Sam Lowes

28°dans l’air et 40° sur la piste accueillent les protagonistes de la classe intermédiaire revue et corrigée.

Jake Dixon (KTM, Angel Nieto team) chute lourdement au virage 1. Et Lüthi signe la première référence de choix en 1’59.933. Marcel Schrötter (Kalex, Dynavolt Intact GP) et Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46) suivent.

Sam Lowes (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2), l’homme des tests n’est que vingt-cinquième. Au virage 3, Iker Lecuona (KTM, American Racing KTM) s’offre une impressionnante cabriole. Il était quatorzième, juste derrière Jorge Martin (KTM, Red Bull KTM Ajo).

Jorge Navarro (Speed Up, +Ego Speed Up) chute au virage 6. Décidément, on ne ménage pas sa peine d’entrée en Moto2 ! A mi séance, Lüthi domine son monde sous les deux minutes au tour qui est la sphère d’influence de ses adversaires que sont Schrötter, Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Marini et Xavi Vierge (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS). Au virage 3, on signale une piste glissante qui encourage les protagonistes à faire une pause au stand…

Binder est huitième et premier KTM, Lowes est onzième, derrière Lorenzo Baldassarri (Kalex, Flex-Box Pons HP 40). Marco Bezzecchi (KTM, Red Bull KTM Tech3) pointe vingt quatrième avec la KTM Tech3.

Le dernier quart d’heure est entamé et tout le monde rejoint la piste. Jorge Martin, débutant et titré en Moto3, fait une petite sensation en s’installant septième et leader chez KTM… Il pointe même un moment second avant que son équipier Brad Binder prenne cette position de dauphin de Lüthi… Qui tient bon les commandes avec trois dixièmes d’avance.

Vierge porte l’estocade et se rapproche du Suisse qui voit son avance fondre à 186 millièmes. Sam Lowes en reste là, mais c’est à cause de sa moto qui refuse d’aller plus loin. Il est onzième. Et dix-sept pilotes sont dans la même seconde. Tetsuta Nagashima (Kalex, Onebox TKKR SAG Team) s’invite dans le top 5 que perdent de vue Schrötter, Álex Márquez et Marini. Remy Gardner (Kalex, Onebox TKKR SAG Team) et Navarro ferment le top 10.

Somkiat Chantra (Kalex, Idemitsu Honda Team Asia) chute au virage 4. Il était vingt et unième. Andrea Locatelli (Kalex, Italtrans Racing Team) passe la barre des deux minutes en 1’59.961 qui le met à 28 millièmes d’un Lüthi vacillant. Schrötter, Vierge et Álex Márquez réintègrent le top 5. Pas pour longtemps: Navarro et sa Speed-Up prennent la troisième place alors que le drapeau à damiers s’apprête à être présenté.

C’est à ce moment que Schrötter, Vierge et un improbable Bo Bendsneyder (NTS, NTS RW Racing GP) sur la NTS dégoupillent. Le premier cité signe un 1’59.591 qui sera invaincu. Le meilleur débutant est Enea Bastianini (Kalex, Italtrans Racing Team), neuvième. La première KTM est douzième avec Binder. Les pilotes Tech3 sont vingt-sixième et vingt-septième. 19 pilotes sont dans la même seconde.

Grand Prix du Qatar Moto2 FP1 : chronos

Crédit classement : MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marcel Schrotter

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP