A l’image du très jeune Takuma Matsuyama en Moto3 actuellement, ou de l’expérimenté Tatsuyuki Nakasuga en All Japan, nombreux ont été les pilotes japonais qui, au fil des ans, ont décoré avec casque Arai avec deux gros yeux, un symbole des pilotes japonais devenu iconique grâce à Shinya Nakano.

 

 

C’est une tradition qui remonte aux années 60’… Mais qui, à l’origine, ne vient pas du tout du Japon.

Explications…

John “Mooneyes” Cooper

John Cooper était un pilote anglais qui a participé dans les années 60 et au début des années 70 à une multitude d’épreuves internationales. Il était connu sous le nom de “Mooneyes”, car il avait deux yeux peints sur son casque. Lors de sa première année en tant que professionnel, en 1964, Cooper s’est inscrit dans une course avec un casque peint à la main par lui-même. Mais les commissaires de course ne l’ont pas laissé sortir avec le Jiminy Cricket (comme ses initiales JC) qui le décorait. Alors, Cooper décida de repeindre le casque en ne laissant que les yeux du personnage.

 

 

A une époque où les pilotes étaient entièrement vêtus de noir et portaient des casques de couleur unie, les yeux vus sur le casque du Britannique ont fait sensation… Jusqu’au Japon, où un pilote de motocross japonais nommé Tadashi Suzuki a vu les victoires de Cooper dans les magazines. La photo du casque avec des yeux l’a frappé et il a également adoptés ces derniers en 1967.

 

 

Pilote semi-officiel Yamaha malgré son nom de famille, Tadashi Suzuki a remporté 21 épreuves nationales de motocross, et est également devenu préparateur en créant ses propres pièces pour la compétition.

 

 

Il a fondé il y a plus de 30 ans Special Parts Tadao, en abrégé SP Tadao, dont le logo arbore toujours aujourd’hui les “mooneyes”.

 

Le succès commercial l’a amené à parrainer des pilotes japonais… Comme Shinya Nakano, qui ont commencé à arborer fièrement les yeux de Tadao.

Tous les pilotes japonais qui portent ou ont porté leurs yeux sur leur casque ne savent peut-être pas qui était John Cooper, mais avec leur hommage à Tadao, ils perpétuent une tradition entretenue par Arai qui a produit de nombreux replicas ornés des deux yeux.

En Europe, le regretté pilote italien Renzo Pasolini s’est également présenté avec un casque avec des yeux peints pour répondre avec humour à ceux qui se moquaient de ses problèmes de vue. AGV a produit un replica, le X70 Renzo Pasolini “Montjuïc Silver”.

 

 

La tradition se perpétue donc avec la jeune génération, Takuma Matsuyama étant âgé de seulement 16 ans…