Malheureux hier au pied du podium lors de la première course disputée à Jerez, l’Espagnol a cette fois-ci mieux géré le dernier tour pour arracher enfin la victoire.

Les échecs sont souvent sources de motivation pour les pilotes. Daniel Holgado ne déroge pas à la règle, lui dont la quatrième place acquise samedi, maigre résultat après avoir mené une bonne partie de la première épreuve courue en Espagne, était sans doute restée en travers de la gorge.

Mais la nuit porte conseil, permet de se remobiliser, et le jeune homme du haut de ses 16 ans a remis l’ouvrage sur le métier dimanche pour aller décrocher ce qu’il n’avait pas réussi à obtenir la veille. A l’instar de la première course, il a donc d’emblée pris les rênes, s’assurant pendant longtemps une marge suffisante pour se prémunir d’une remontée de ses concurrents.

Avalanche de long laps

Le plus sérieux d’entre eux a sans doute été Diogo Moreira, seul engagé à réellement parvenir à suivre le rythme imprimé par le futur vainqueur. Le Brésilien l’aurait d’ailleurs sans doute emporté s’il n’avait dû, comme nombre de ses compagnons en piste, effectuer un long lap après avoir outrepassé les limites du tracé.

Cette pénalité purgée dès le sixième tour, la mission a dès lors été simple pour l’Auriverde : Attaquer sans compter pour tenter de revenir sur la tête de course : « Lorsque j’ai vu que je devais faire un long lap, je savais que je devais le réaliser le plus tôt possible », a-t-il expliqué après l’épreuve. « Après avoir marqué ma pénalité je savais qu’il fallait que je rejoigne le groupe [qui se battait pour la victoire] en vue des derniers tours. »

Un objectif qu’il a réussi à tenir, même s’il a été au final un peu trop court pour arracher la victoire dans le dernier tour à Holgado, ne terminant qu’à 0″136 de son adversaire. Ce dernier s’est d’ailleurs montré satisfait, et on le comprend, de cette issue plus favorable que la veille : “Ce fut une course incroyable pour moi. Difficile, mais je suis content pour moi et pour l’équipe. Aujourd’hui le dernier virage a fait toute la différence. Si hier a été dur, ce fut beaucoup mieux aujourd’hui.”

Alonso perd la tête

Beaucoup mieux en course mais aussi au championnat, puisqu’il prend la tête du classement avec quatre unités d’avance sur David Alonso. Double vainqueur au Portugal en ouverture de saison, ce dernier n’a pas réussi à confirmer ce weekend. Septième au terme de la première course, il a terminé un rang en-dessous dimanche, la faute là aussi à un long lap qui a muté en trois secondes de pénalité à l’arrivée, celui-ci n’ayant eu le temps d’observer sa sanction en piste. Quant au vainqueur de la Course 1, David Muñoz, il n’a pu faire mieux cette fois-ci que septième.

Derrière Holgado et Moreira, on retiendra également la belle performance d’Alex Millan, qui complète le podium. Le seul pilote français du plateau, Bartholomé Perrin, a quant à lui éprouvé plus de difficultés, étant le dernier pilote classé en 20e position.

La Red Bull MotoGP Rookies Cup va maintenant laisser passer un petit mois avant de reprendre du service à l’occasion de la troisième manche de la saison, qui se tiendra au Mugello, du 28 au 30 mai prochains.

Jerez – Classement Course 2

Crédit : MotoGP.com