L’annonce de la venue de Randy de Puniet au sein du Honda Endurance Racing team a fait beaucoup de bruit, et confirme la volonté du premier constructeur mondial de s’imposer dans cette discipline. Randy aura pour coéquipiers Yonny Hernandez et Sébastien Gimbert sur une CBR1000RR Fireblade SP2 officielle. Il continuera en parallèle à commenter les GP pour Canal+ et à courir en MotoE dans l’équipe LCR de Lucio Cecchinello.

Randy, pourquoi as-tu choisi de passer chez Honda cette année pour l’endurance ?

« Au moment où on discutait pour le Championnat du Monde d’endurance, ma position n’était pas encore très claire en tant que pilote d’essai pour le MotoGP. Lorsque Kawa m’a fait une proposition, il m’a fallu plus de temps pour me décider.

« Je n’ai donc pas pu me décider comme c’était prévu au mois de novembre pour rouler en endurance, parce que j’espérais voir comment allait se concrétiser l’opportunité d’être pilote d’essai. C’était la première raison.

« La deuxième était qu’on était aussi en discussion avec Honda depuis l’hiver. La troisième était que la perspective de découvrir un autre team en endurance me plaisait assez bien.

« J’ai déjà couru sur la moto que je vais piloter cette année (même si ce n‘était pas exactement la même) aux 8 Heures de Suzuka. Je l’ai bien aimée. Je trouve qu’il y a du potentiel dans cette moto et dans ce team, donc l’aventure m’a bien tenté ».

De l’extérieur, il est très difficile de situer la différence entre ton équipe, le Honda Endurance Racing team, et l’autre équipe F.C.C. TSR Honda France. Quelle est la différence entre les deux ?

« La première différence est que mon team dépend de Honda Europe. Une partie de l’autre équipe c’est Honda Japon. L’autre équipe a récupéré la moto avec laquelle j’avais roulé aux 8 Heures de Suzuka en 2017.

« Je ne peux pas te dire à l’heure actuelle quelles sont les différences entre les deux machines dans le domaine technique parce que je ne me suis pas trop attardé dessus.

« Les pneus sont différents avec l’une en Bridgestone et l’autre en Dunlop. Ce que j’ai vu sur la saison dernière, c’est que cette moto était compétitive. Donc il y aura peut-être de petites différences au niveau du matériel, mais pour le moment je ne peux rien dire car je ne sais pas. »

Depuis deux ou trois ans, Honda a fait un bond qualitatif phénoménal en endurance. Les 8H de Suzuka sont-elles si importantes que ça au Japon ?

« Elles sont super importantes ! Ce n’est pas une légende quand on dit qu’au Japon les 8H de Suzuka sont quasiment aussi importantes qu’un titre de Champion du Monde en MotoGP.

« L’an dernier, Honda est venu avec une moto officielle et ils ont fini deuxièmes. Ils l’avaient mauvaise de ne pas avoir gagné ! Ça faisait la quatrième année de suite que Yamaha gagnait, et cette saison ils veulent remettre ça.

« Pour moi, Suzuka cette année c’est une autre optique car l’objectif de mon équipe, le Honda Endurance Racing team, est d’être Champion du Monde. Donc il est sûr qu’à Suzuka on ne jouera ni le podium, ni la gagne, ça je le sais, parce qu’il y a des différences au niveau des machines.

« Mais il y a un autre objectif que nous jouerons là-bas et qui sera le titre de Champion du Monde d’endurance. »

 

Vidéo : Suzuka 8 Hours 2017 – Randy de Puniet talks about bikes

Vidéo : interview de Randy en 2017

Vidéo : Pour le plaisir des yeux : Bol d’Or 2018 – The start onboard 360° with Randy de Puniet

Photos © Honda Racing

Tous les articles sur les Pilotes : Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda